Connect with us

EVENEMENTS

Afrique du Sud : L’AOP félicite le président sénégalais, célèbre « Women in Energy »

Published

on

Afrique du Sud : L'AOP félicite le président sénégalais, célèbre "Women in Energy"

Les AOP Big Five Energy Awards récompensent les réalisations de toute une vie dans le secteur de l’énergie en Afrique. Les prix ont été remis mercredi soir au dîner de gala d’Africa Oil & Power par NJ Ayuk, président de la chambre africaine de l’énergie et président-directeur général de Centurion Law Group.

Le président de la République du Sénégal, Macky Sall, a été honoré comme « l’homme du pétrole de l’année » pour les étapes marquantes que le pays a franchies sous son leadership afin de mettre en place une industrie pétrolière et gazière saine et rentable en tant que moteur de la croissance économique.
L’AOP 2019 est le quatrième événement phare d’Africa Oil & Power et la plus importante conférence sur l’énergie en Afrique

Le dîner de gala 2019 d’Africa Oil & Power (AOP) a célébré des réalisations phénoménales dans le secteur de l’énergie en Afrique. Les lauréats des prestigieux prix Big Five étaient : Nelisiwe Magubane, présidente de Matleng Energy Solutions ; l’agence United States Power Africa ; le projet Gas Megahub de la Guinée équatoriale ; L’agence Standard Bank du Mozambique et Total E & P South Africa pour la découverte de Brulpadda.

Le prix Elephant a été attribué à Nelisiwe Magubane, une source d’inspiration pour de nombreuses femmes du secteur de l’énergie, du pétrole et du gaz, démontrant ainsi que la détermination peut faire avancer les choses malgré les défis à relever. Après avoir reçu le prix, Nelisiwe a déclaré: «Quand je regarde le nombre de projets qui ont été réalisés et le nombre excitant d’investissements réalisés, j’ai le sentiment que l’histoire africaine est racontée. »

La société américaine Power Africa a reçu le Cheetah Award pour ses réalisations dans le domaine des solutions énergétiques pour plus de 50% des Africains qui n’ont toujours pas accès à l’électricité. L’objectif de Power Africa est d’accroître l’accès à l’électricité en Afrique subsaharienne en ajoutant plus de 30 000 mégawatts de capacité de production d’électricité plus propre et plus efficace, ainsi que 60 millions de nouvelles connexions résidentielles et commerciales.

Le projet Gas Megahub de la Guinée équatoriale a reçu le Lion Award. Le Megahub à gaz est une initiative unique en son genre en Afrique, car il vise à faire de la Guinée équatoriale une centrale au gaz naturel au moyen d’une série de projets d’infrastructures de gestion du gaz naturel. Tout en augmentant la production de gaz naturel du pays, le programme créera également des synergies avec les pays voisins, conformément à la stratégie d’expansion du gaz naturel en Afrique.

Le prix Buffalo a été décerné à la Standard Bank au Mozambique. L’institution financière a joué un rôle crucial dans la sécurisation du méga projet de gaz naturel liquéfié du Mozambique, qui devrait générer des dépenses en capital de 128 milliards de dollars au cours de la prochaine décennie. Les travaux de la Standard Bank témoignent de la préparation du secteur financier africain et de l’importance croissante des institutions financières du continent dans les transactions à grande échelle sur le pétrole et le gaz.

La succursale Total E & P en Afrique du Sud a reçu le prix Rhino par l’intermédiaire de son directeur général, Adewale Fayemi. Adewale dirigeait l’équipe responsable de la découverte exceptionnelle du champ gazier Brulpadda en Afrique du Sud. Adewale Fayemi a déclaré: «Nous sommes très heureux d’avoir fait cette découverte et d’avoir ouvert un nouveau bassin en Afrique du Sud. Nous poursuivrons nos efforts d’exploration et verrons ce qu’il y a de plus.

Son Excellence Macky Sall a été honoré ‘Homme du pétrole de l’année’. Le Président Sall était représenté par Son Excellence Mouhamadou Makhtar Cissé, ministre du Pétrole et de l’Énergie de la République du Sénégal. Sall a créé une empreinte pour les secteurs énergétiques africains naissants grâce à ses initiatives visant à mettre en place des industries pétrolières et énergétiques au Sénégal axées sur le long terme. Le président Sall a succédé à SEM Mohammad Sanusi Barkindo, secrétaire général de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, qui a reçu le prix en 2018. Cissé a déclaré: «Le Sénégal est un jeune pays en ce qui concerne l’exploration et la production de pétrole et de gaz. Nos principales découvertes ont eu lieu en 2014 et 2015 et se poursuivent aujourd’hui. Grâce au leadership du président Macky Sall, nous sommes en mesure de recueillir les meilleures pratiques tirées de différentes expériences pétrolières et gazières à travers l’Afrique pour élaborer les nôtres.

L’AOP 2019 est le quatrième événement phare d’Africa Oil & Power et la Conférence africaine de l’énergie, qui ont duré trois jours de réseautage, de discours et de panels sur le pétrole et le gaz en amont, les infrastructures énergétiques et l’énergie, le tout sous le thème #MakeEnergyWork.

EVENEMENTS

CIEHC 2020 Débutera en Février. Ne manquez pas la plus Grande Conférence et Exposition sur le Pétrole et le Gaz en Afrique Centrale

Published

on

By

CIEHC 2020 Débutera en Février. Ne manquez pas la plus Grande Conférence et Exposition sur le Pétrole et le Gaz en Afrique Centrale

Le Ministère des Hydrocarbures de la République du Congo et AME Trade Ltd annoncent officiellement la 4e édition de la Conférence Internationale et Exposition sur les Hydrocarbures au Congo, CIEHC 2020, qui se tiendra du 19 au 21 février au Centre International de Conférence de Kintélé Brazzaville au Congo

CIEHC est le lieu de rencontre de l’industrie congolaise des hydrocarbures avec le gouvernement afin de partager et discuter de l’avenir de l’industrie pétrolière et gazière nationale. Le thème de CIEHC 2020 est le « Création d’une chaîne de valeur locale et utilisation des ressources en hydrocarbures comme catalyseur du développement socio-économique, de la diversification économique et de l’intégration dans la région»

Jean-Marc THYSTERE TCHICAYA, Ministre des Hydrocarbures, invite les acteurs du secteur pétrolier et gazier à participer à CIEHC 2020, « cet événement d’envergure internationale, qui a déjà pris date dans les annales du secteur du pétrole et du gaz en République du Congo et qui s’établit a ce jour comme l’une des plus importantes plateformes de rencontres de l’industrie des hydrocarbures dans la zone du Golfe de Guinée. »

Grâce à ces nombreux projets et nouveaux codes pétroliers, la République du Congo est devenue le troisième producteur pétrolier en Afrique subsaharienne. Le gouvernement Congolais met aujourd’hui un point d’honneur à utiliser ses ressources en hydrocarbures comme catalyseur du développement socio-économique, de la diversification économique et d’intégration dans la région.

Avec plus de 700 participants accueillis lors de la dernière édition, CIEHC constitue sans aucun doute le plus grand rassemblement de professionnels de l’industrie pétrolière et gazière en Afrique centrale. La conférence rassemble les décideurs de l’industrie pétrolière et gazière du Congo : 76 % des participants à la 3e CIEHC faisaient partie de la haute direction et exerçaient des pouvoirs décisionnels. Durant les 3 jours d’exposition, les participants auront aussi l’occasion unique de mettre en avant leurs projets et leurs services aux acteurs clés de l’industrie pétrolière et gazière du Congo.

Continue Reading

EVENEMENTS

Le Sénégal lance un tour de licence

Published

on

By

Le Sénégal lance un tour de licence

Le Sénégal a lancé sa licence autour de la conférence de la Semaine africaine du pétrole en Afrique du Sud (AOW), bien qu’il soit critiqué par une entreprise pour avoir proposé un bloc controversé.

Le ministre sénégalais du Pétrole et de l’Énergie, Mouhamadou Makhtar Cissé, a officiellement ouvert le processus d’adjudication de 12 blocs au Sénégal. Il y aura des tournées de suivi à Houston et à Londres, avant de se terminer lors du Sommet du bassin de MSGBC en janvier 2020. À ce stade, les entreprises pourront soumettre des offres au cours des six prochains mois et se clôtureront à la fin du mois de juillet.

Pour Cisse, il y a deux objectifs pour le tour de licence. Faire de nouvelles découvertes et améliorer le sort du peuple sénégalais. Le ministre a ensuite souligné l’importance de la transparence et d’une gestion saine.

À la suite de la conférence de Cissé, les représentants sénégalais Joseph Medou et Papa Samba Bâ ont fait des présentations sur le contenu local et le gaz, a indiqué le ministère dans une déclaration. Il a pris note des réactions positives et de plusieurs demandes de réunions émanant d’entreprises sur les opportunités offertes par le pays.

Cisse a déjà eu des entretiens avec ExxonMobil et CNOOC International Ltd, poursuit le communiqué.

Bien que les entreprises aient manifesté leur intérêt pour les opportunités qui se présentent, une déclaration de PetroNor s’est opposée à l’inclusion du bloc Sénégal Offshore Sud Profond (SOSP) dans l’offre. La société a acquis African Petroleum dans le cadre d’un contrat conclu en août.

African Petroleum travaille sur un dossier d’arbitrage relatif au bloc SOSP, dans lequel il revendique une participation de 90%. PetroNor a déclaré avoir réservé ses droits sur la participation dans le bloc et que l’offre ne constituait pas une mise à jour du dossier d’arbitrage. La société « attend avec impatience le règlement de la question par le biais de voies d’arbitrage indépendantes ou d’un accord de règlement satisfaisant dans l’intérêt de toutes les parties ». Jens Pace, PDG de PetroNor, était auparavant PDG d’African Petroleum.

L’entreprise publique sénégalaise Petrosen avait annoncé un appel d’offres pour le SOSP – et un bloc adjacent moins profond – en 2018.

Le pays a également attribué le bloc Ruffisque Offshore Profond (ROP) à Total en mai 2017. African Petroleum a également revendiqué une participation de 90% dans ce bloc. La société française a foré le puits d’exploration Jamm 1X sur le bloc, mais des rapports suggèrent qu’il s’agissait d’une découverte non commerciale.

Continue Reading

EVENEMENTS

Le Soudan du Sud et l’Egypte signent un accord de coopération historique lors de la conférence South Sudan Oil & Power 2019

Published

on

By

Le Soudan du Sud et l'Egypte signent un accord de coopération historique lors de la conférence South Sudan Oil & Power 2019
  • Le Soudan du Sud et l’Égypte signent un protocole d’accord concernant la coopération dans le domaine du pétrole et du gaz en aval lors de la Conférence sur le pétrole et l’énergie du Soudan du Sud en 2019.
  • Le pays va lancer son tout premier accord de licence au premier trimestre de 2020 concernant 13 blocs onshore ouverts à un appel d’offres.
  • SE M. Taban Deng Gai, Premier Vice-Président, et SE M. Awow, Daniel Chuang, Ministre du Pétrole, ont pris la parole lors de la conférence annuelle consacrée à la finance et aux investissements.

Témoignant de l’attractivité croissante du Sud-Soudan en tant que destination pour les investissements, South Sudan Oil & Power (SSOP) 2019 a accueilli des délégations et des responsables des pays suivants: Kenya, Éthiopie, Égypte, Somalie, Norvège et Afrique du Sud. .

Au cours de son discours d’ouverture, le ministre du Pétrole du Sud-Soudan, Daniel Awow Chuang, a exposé la vision du pays dans le secteur du pétrole et du gaz, alors que la production augmentait: «La production de pétrole au Soudan du Sud atteint 178 000 barils par jour. Nous espérons atteindre 250 000 barils par jour dans un proche avenir. Nous atteignons notre objectif avec succès grâce au soutien important de nos partenaires et des pays voisins ». Le ministre Chuang a souligné l’importance de sa coopération avec le Soudan, avec lequel un accord de paix historique a été signé en septembre dernier.

SE Chuang et Taban Deng Gai, premier vice-président du Soudan du Sud, ont souligné plusieurs initiatives montrant les efforts du pays pour accroître de manière significative la production de pétrole. Sudd Petroleum Operating Company a annoncé la semaine dernière sa reprise de la production de pétrole à la fin de l’année. D’une capacité de 80 000 barils par jour, les champs pétrolifères sont fermés depuis 2016.

Le fonds pour les combustibles stratégiques d’Afrique du Sud, qui a signé un accord de partage de l’exploration et de la production en mai 2019, a annoncé le lancement d’une campagne de levés aériens de son bloc B2 en décembre.

La SSOP 2019 a vu la signature d’un mémorandum d’accord entre le gouvernement du Sud-Soudan et la compagnie pétrolière nationale égyptienne, l’Egypt National National Petroleum Corporation (EGPC), concernant la coopération régionale dans le domaine du pétrole et du gaz en aval. Cela intervient quelques semaines après que le président égyptien Al-Sisi a appelé les sociétés d’exploration et de production égyptiennes à accroître leur participation dans les pays africains et a exhorté les sociétés de services à investir au Soudan du Sud. L’Égypte s’est vantée d’une forte participation à cet événement en présence de plusieurs sociétés et délégations, notamment EGPC, Petrojet, Petrogas, Al Khorayef, Drexel Oilfied Equipment, entre autres.

Le Soudan du Sud a annoncé qu’il lancerait son tout premier cycle d’octroi de licences au premier trimestre de 2020, en mettant en place 13 blocs onshore. De nombreuses sociétés d’exploration et de production internationales ont déjà manifesté leur intérêt pour le potentiel pétrolier et gazier du Soudan du Sud.

Continue Reading

Tendance

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :