Angola : La Sonangol et Endiama seront privatisées d’ici 2022

Le ministre angolais des Finances, SE Vera Daves de Sousa, a annoncé la dispersion en bourse d'une partie de la société angolaise de pétrole et de gaz nature

Le ministre angolais des Finances, SE Vera Daves de Sousa, a annoncé la dispersion en bourse d’une partie de la société angolaise de pétrole et de gaz naturel, Sonangol, et de la société minière angolaise, Endiama. De Sousa a fait cette annonce lors d’une conférence virtuelle organisée par Bloomberg dans laquelle elle s’attend à ce que la privatisation commence d’ici 2022.

«Nous visons la fin de 2021 ou le début de 2022 pour lancer le processus de privatisation de grandes entreprises telles que Sonangol ou Endiama», a déclaré de Sousa.

La vente vise à relancer la croissance économique grâce à la levée de fonds et fait partie du programme de privatisation de l’Angola, qui durera jusqu’en 2022. À ce jour, l’Angola a vendu 30 entreprises dans le cadre du programme de privatisation, dont 195 actifs devraient être vendus.

«[Le délai] dépend de la rapidité avec laquelle il sera possible d’organiser ces entreprises et de la garantie du respect de la« diligence raisonnable »- le respect des règles de procédure internationales – pour capter l’intérêt des investisseurs de qualité», a noté de Sousa.

Le programme de privatisation vise à stimuler la croissance économique, qui sera soutenue dans de multiples secteurs, notamment les mines et l’agriculture. S’appuyant sur les réformes existantes lancées par l’exécutif au cours des trois dernières années, le ministre a donné la priorité à la dette publique dans laquelle le Ministère retardera l’émission de nouveaux emprunts jusqu’à ce que les marchés financiers internationaux se stabilisent.

Exit mobile version