Egypte : Pharos envisage un remaniement exécutif sur l’accord avec le pays

Egypte : Pharos envisage un remaniement exécutif sur l'accord avec le pays

Pharos Energy restructure son équipe de direction, transférant Jann Brown au poste de PDG

Pharos Energy restructure son équipe de direction, transférant Jann Brown au poste de PDG et Ed Storey se concentrant sur le Vietnam, alors que la société s’apprête à conclure son accord d’affermage égyptien.

L’accord, avec IPR Energy, porte sur la cession d’une participation de 55 % et l’exploitation des concessions El Fayum et North Beni Suef. Pharos a déclaré qu’il conclurait l’accord au premier trimestre de cette année.

Une fois la vente conclue, Brown deviendra PDG et l’un des deux directeurs exécutifs, aux côtés de la directrice financière Sue Rivett. Brown a rejoint Pharos en 2017, après avoir travaillé chez Cairn Energy.

Storey a dirigé Pharos depuis qu’il a rejoint le principal marché de Londres en 1997. Il continuera en tant que président du Vietnam pour Pharos, une source précieuse de production et de revenus.

Mike Watts et Rob Gray sont également sur le point de quitter le conseil d’administration. En conséquence, Pharos va réduire son conseil d’administration de neuf administrateurs à six.

Pharos a racheté les actifs égyptiens en 2019 à Merlon International, moyennant le versement de 136 millions de dollars et l’émission d’une participation de 16,5 % en elle-même.

Plans de travail

La concession d’El Fayoum produit 3 318 barils de pétrole par jour, soit la totalité de la production égyptienne de Pharos. La production a culminé à environ 7 000 b/j en avril 2020, mais, avec la chute des prix du pétrole, Pharos a réduit ses plans de forage et lancé un processus d’affermage.

La société a commencé un programme de forage de développement de trois puits en novembre 2021 . Il achèvera ces travaux en février.

IPR paiera jusqu’à 115 millions de dollars pour sa participation de 55 % dans les deux licences. Cela consistera en 5 millions de dollars en espèces et couvrira la part des coûts de Pharos jusqu’à 38,43 millions de dollars. Des paiements supplémentaires pouvant aller jusqu’à 20 millions de dollars peuvent être versés chaque année de 2022 à 2025, en fonction des prix du pétrole Brent.

Une fois qu’IPR aura conclu l’accord, il commencera une nouvelle campagne de forage. Cela devrait commencer au premier semestre de cette année.

L’Égypte améliore également ses conditions fiscales. Pharos a déclaré qu’il s’attendait à ce que la part des revenus de l’entrepreneur passe de 42 % à 50 % pendant le recouvrement intégral des coûts. Cette incitation réduira les points morts de développement.

Pharos, en collaboration avec ERCE, a élaboré un plan pour augmenter la production à plus de 10 000 b/j à partir d’El Fayoum, dans les 24 mois suivant la conclusion de l’accord sur l’IPR. Il s’agirait de forer 57 nouveaux puits, dont 48 producteurs et neuf injecteurs d’eau.

Quitter la version mobile