Ghana : L’EAIF intervient pour soutenir Tema LNG

Le Fonds d'infrastructure pour l'Afrique émergente (EAIF) prête 31 millions de dollars

Le Fonds d’infrastructure pour l’Afrique émergente (EAIF) prête 31 millions de dollars à Access LNG pour soutenir les plans de regazéification flottante dans le port de Tema au Ghana.

Le prêt pour l’infrastructure GNL durera 10 ans. Les bailleurs de fonds ont atteint la clôture financière le 16 novembre.

Le prêt EAIF financera en partie l’unité flottante de regazéification (FRU). Le projet intégrera celui-ci à un méthanier, qui servira d’unité de stockage flottante. Les deux seront amarrés en permanence.

La partie infrastructure fixe des travaux a été financée séparément. Il s’agit notamment d’un brise-lames, d’installations d’amarrage, d’un pipeline sous-marin et d’un pipeline terrestre de 8 km. La liaison reliera le port aux zones industrielles de Tema.

Le gaz regazéifié alimentera les centrales thermiques et les utilisateurs industriels. Dans le secteur de l’électricité, le gaz remplacera le pétrole brut léger et le mazout lourd. Les entreprises travaillant sur le projet espéraient démarrer leurs opérations à la mi-2020.

«Le nouveau terminal de Tema est une approche innovante pour assurer un approvisionnement en gaz fiable et rentable. L’investissement de l’EAIF contribuera à réduire les émissions de carbone, à répondre aux besoins énergétiques à long terme du Ghana et à renforcer sa stabilité économique et ses efforts de développement économique », a déclaré Martijn Proos, directeur de Ninety One, qui supervise l’EAIF.

L’exécutif a ajouté que l’installation de Tema «répond au besoin du Ghana d’une plus grande sécurité en carburant et d’un approvisionnement optimal. Le projet réduira le coût de la production d’électricité pour le secteur de l’électricité du Ghana, fournira une marge adéquate de réserves de carburant et profitera à l’expansion en cours des réseaux électriques et gaziers du pays.

Modèle leader

Access LNG est une joint-venture entre Helios Investment Partners et Gasfin Development.

Le partenaire d’Helios, Ogbemi Ofuya, a déclaré que le travail à Tema fournissait à la fois la croissance et la durabilité environnementale de sorte que lorsque le monde se remettra du COVID-19, le Ghana disposera de l’infrastructure énergétique nécessaire pour l’aider à être compétitif.

Ofuya a évoqué la possibilité qu’Access LNG fournisse des projets supplémentaires de GNL en Afrique subsaharienne. Compte tenu des bas prix actuels du produit, «il existe une excellente opportunité pour Access de soutenir les marchés qui passent au gaz naturel comme carburant de transition propre et bon marché alors que nous poussons les développements pour soutenir une économie énergétique plus verte et plus efficace».

L’EAIF fait partie du Private Infrastructure Development Group (PIDG). Sept pays donateurs soutiennent le groupe, tout comme la Banque mondiale.

Gasfin a déclaré que le projet Tema serait en mesure de fournir 250 millions de pieds cubes par jour de gaz, en plus d’être en mesure de stocker, recharger et casser du vrac. Shell fournira le terminal dans le cadre d’un accord avec Ghana National Petroleum Corp. (GNPC).

Exit mobile version