ENERGIE

Kenya : #MakeEnergyWork inaugure le plus grand parc éolien d’Afrique

Kenya : #MakeEnergyWork inaugure le plus grand parc éolien d'Afrique
Kenya : #MakeEnergyWork inaugure le plus grand parc éolien d'Afrique

#MakeEnergyWork est le thème officiel de la conférence et exposition Africa Oil & Power 2019.

Le Kenya a lancé le plus grand projet de parc éolien d’Afrique afin de renforcer la capacité de production d’énergie du pays et d’atteindre son objectif de produire 100% d’énergie renouvelable d’ici 2030.

Le projet d’énergie éolienne du lac Turkana, financé par des fonds privés et doté d’un budget de 680 millions de dollars, augmentera l’approvisionnement en électricité du pays d’environ 13%, réduisant ainsi sa dépendance à l’énergie thermique.

Lors de la cérémonie d’inauguration vendredi, le président Uhuru Kenyatta a déclaré que le lancement du projet était un «exploit monumental» illustrant l’engagement du pays à rechercher des sources d’énergie propres et à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

«Le Kenya est sans aucun doute sur la voie pour devenir un leader mondial des énergies renouvelables», a-t-il déclaré, ajoutant que le pays avait «… élevé la barre pour le continent alors que nous dévoilons le plus grand parc éolien d’Afrique».

Avec un mix énergétique composé à 85% d’énergies renouvelables, le Kenya est considéré comme l’un des principaux pays du monde en matière de développement et de mise en œuvre d’énergies propres, en particulier dans le secteur de la géothermie.

La capacité installée du Kenya est passée de 1 768 MW en mars 2013 à 2 712 MW en 2019 grâce à des projets d’énergie renouvelable, notamment les centrales solaires Garissa et éoliennes de Ngong. En outre, au cours des huit derniers mois, le pays a permis à ses citoyens d’économiser plus de 8 milliards de KES (77 millions de dollars) du fait de la diminution de sa dépendance à l’énergie thermique générée par le diesel.

Invitant les investisseurs à se joindre aux efforts du pays pour #MakeEnergyWork pour une plus grande croissance économique à travers son Big Four Agenda qui repose sur l’énergie pour conduire ses quatre piliers – la sécurité alimentaire, la fabrication, les soins de santé universels et le logement abordable – le président Kenyatta a déclaré: « J’invite d’autres investisseurs , non seulement dans le secteur de l’énergie, mais dans tout le spectre de l’économie, à collaborer avec le gouvernement pour conceptualiser et mettre en œuvre des projets de transformation garantissant des rendements mesurables à la population et aux investisseurs. ”

Le président a également évoqué le rôle vital des partenariats public-privé pour le bon fonctionnement de l’énergie et la poursuite du développement de l’économie énergétique du pays.

«La mise en œuvre réussie de Lake Turkana Wind Power démontre les atouts exceptionnels du Kenya en tant que destination pour les investissements en Afrique et illustre parfaitement le potentiel immense du modèle de partenariat public-privé de mise en œuvre de projets de développement», a-t-il déclaré.

Le continent africain exploite de plus en plus son potentiel éolien pour tenter de combler le fossé énergétique considérable. Avec des développements de classe mondiale à venir dans des pays comme l’Afrique du Sud, le Nigeria et le Ghana, l’Afrique devrait considérablement améliorer l’accès à l’électricité grâce à une intégration plus poussée de l’énergie propre.

Organisée sous le thème #MakeEnergyWork, la conférence-exposition phare Africa Oil & Power explorera cette thématique ainsi que d’autres sujets présentant les secteurs du pétrole, du gaz et de l’électricité en tant que moteurs économiques clés. Apprenez-en plus et inscrivez-vous ici pour obtenir votre laissez-passer de délégué aujourd’hui.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :