Connect with us

ACTUALITE

Le gouvernement de Madagascar annonce l’ouverture de son appel d’offres lors d’Africa Oil Week

Published

on

OMNIS, en partenariat avec Africa Oil Week (www.Africa-OilWeek.com), TGS et BGP, a annoncé qu’une série d’octrois de licences à Madagascar sera lancée au cours d’Africa Oil Week du 5 au 9 novembre 2018.

Cet appel d’offres continue de souligner l’importance d’Africa Oil Week au niveau du secteur et le fait que le Sommet permette d’engager de nouvelles opportunités commerciales pour les compagnies d’exploration en Afrique. Paul Sinclair, Directeur de Conférence ajoute : « L’appel d’offre de Madagascar apporte un niveau d’engouement jamais expérimenté auparavant lors d’Africa Oil Week. En plus des 15 ministres confirmés qui guideront leur délégation à l’événement, nous avons désormais un partenariat avec le gouvernement de Madagascar, TGS et BGP permettant d’accueillir ce qui est clairement l’un des appels d’offres les plus exaltants du continent depuis celui de la Côte d’Ivoire en 2017. »

L’exploration à Madagascar a commencé au début du 20e siècle par la découverte de bassins sédimentaires riches en pétrole dans l’ouest du pays bien que cette région frontalière reste relativement sous-exploitée. L’Île partage une frontière maritime avec le Mozambique, région pétrolière où de larges quantités de gaz naturel furent découvertes. Les études élaborées en partenariat avec TGS et BGP ont conduit à l’élaboration de données inédites suggérant un potentiel significatif pour de nouvelles découvertes terrestres et maritimes.

« Notre but étant d’intensifier les activités d’exploration maritimes, nous sommes ravis d’annoncer que OMNIS invitera les investissements des partis intéressés lors de cet appel d’offres qui débute en novembre 2018. Nous travaillons en collaboration avec TGS et BGP pour créer un environnement attractif pour l’exploration offshore et nous sommes confiants que cela marquera le renouvellement des investissements pour le secteur pétrolier en amont à Madagascar. » commente Voahangy Nirina Radarson, Manager Général d’OMNIS.

L’appel d’offres de Madagascar confirme qu’Africa Oil Week 2018 est, une fois encore, l’événement le plus exaltant à ce jour. Aux côtés de la démonstration de la République d’Ouganda et l’appel d’offres de la République du Congo, Africa Oil Week 2018 est bien parti pour être la plus grande plate-forme de nouvelles entreprises dans le secteur pétrolier et gazier africain.

ACTUALITE

Soudan du Sud : Salva Kiir met en garde les compagnies pétrolières contre la mauvaise gestion

Published

on

By

Soudan du Sud : Salva Kiir met en garde les compagnies pétrolières contre la mauvaise gestion

Mercredi, lors d’une audience accordée au chef du groupe Sahara Energy, Tope Shonubi, le président Salva Kiir (photo) a mis en garde les compagnies pétrolières opérant dans le secteur pétrolier au Soudan du Sud contre la mauvaise gestion.

« Je ne tolérerai aucune activité irresponsable des compagnies pétrolières au Soudan du Sud », a-t-il martelé au cours de la réunion à laquelle ont assisté plusieurs hauts fonctionnaires du gouvernement, y compris le conseiller de Kiir à la sécurité, Tut Gatluak, le ministre du Pétrole, Awow Daniel, et le ministre de l’Energie Dhieu Mathok.

Cette déclaration intervient dans une période cruciale pour la production pétrolière. La production repart progressivement à la hausse après plusieurs mois de stagnation et surtout grâce à l’accord de paix signé entre le pouvoir et l’opposant Riek Machar. Selon des sources proches du dossier, le président craint une nouvelle rechute de la production, alors que les conditions sécuritaires sont désormais remplies.

Mais l’intervention du dirigeant pourrait également s’expliquer par une forte volonté de gonfler les recettes pétrolières. Celles-ci sont insuffisantes pour faire face aux défis et aux problèmes urgents, Dhieu Mathok notamment les questions sociales.

Continue Reading

ACTUALITE

Nigeria : le président Buhari limoge le ministre du Pétrole Ibe Kachikwu

Published

on

By

Nigeria : le président Buhari limoge le ministre du Pétrole Ibe Kachikwu

Mercredi, le président nigérian Muhammadu Buhari a limogé le ministre du Pétrole, Emmanuel Ibe Kachikwu (photo). Ce dernier a été remplacé par Timipre Silva, au poste de ministre d’Etat chargé du Pétrole, qui « gérera le portefeuille au quotidien ». Le président a gardé l’ensemble du portefeuille pétrolier pour lui, comme lors de son premier mandat.

Aucune justification officielle n’a été fournie pour expliquer ce limogeage brusque du responsable qui a été de toutes les luttes dans le secteur, depuis l’arrivée au pouvoir de Muhammadu Buhari, en mars 2015.

Kachikwu qui était un cadre d’Exxon Mobil et le principal représentant du pays aux réunions de l’OPEP, a été témoin de la chute historique de la production de 2,4 millions b/j à 700 000 b/j en janvier 2016. Pour rappel, cette situation était conjuguée à la faiblesse du prix du baril qui s’échangeait à moins de 30 dollars.

L’ancien ministre a été également l’acteur principal du dialogue avec les insurgés du Delta qui réclamaient une meilleure redistribution de la manne pétrolière et de la reprise de la production. Toutefois, certains analystes locaux estiment que le responsable aurait pu mieux gérer la situation, étant donné que les tensions entre le gouvernement et les militants armés du bassin pétrolier persistent toujours.

Le nouveau ministre d’Etat du Pétrole, qui le remplace est originaire de l’Etat de Bayelsa dont il fut gouverneur, une région située au cœur du bassin pétrolier et qui abrite de nombreux sites de production.

Né en juillet 1964, Timipre Silva est un homme politique qui a toujours milité pour une meilleure industrialisation de l’Etat de Bayelsa. Or, la région abrite une très importante partie des réserves du bassin pétrolier du sud du pays. A son investiture en 2007, en tant que gouverneur, (il a succédé à l’ancien président Goodluck Jonathan, Ndlr), Silva a déclaré : « Bayelsa est le moins développé sur le plan industriel et commercial de tous les 36 Etats du Nigéria ».

Continue Reading

ACTUALITE

Gabon : BW Offshore fournit une mise opérationnelle de ses activités pétrolières

Published

on

By

Gabon : BW Offshore fournit une mise opérationnelle de ses activités pétrolières

Au Gabon, la société pétrolière BW Offshore a annoncé qu’elle a obtenu une prolongation d’un an de son contrat de location et d’exploitation du FPSO Petróleo Nautipa qui opère sur le champ Etame au large, avec Vaalco comme opérateur.

Cette nouvelle prolongation s’étendra jusqu’au troisième trimestre de 2021 avec une option d’extension pour le troisième trimestre de 2022.

Par ailleurs, la société a déclaré avoir produit une moyenne d’environ 350 barils par jour sur le puits Etame 4H au cours du second trimestre de cette année. Cependant, en juillet, le puits a cessé de fonctionner en raison de problèmes techniques. Son partenaire Vaalco procède actuellement à une analyse technique des travaux d’assainissement en vue de rétablir la production.

Le mois dernier, l’opérateur du champ Etame a réalisé une simulation d’acide sur le puits Tchibala 2H. Malheureusement, le puits ne produit toujours pas naturellement. Vaalco élabore actuellement des plans pour y relancer la production.

Tchibala 2H a produit une moyenne de 420 barils par jour au cours du second semestre de 2019.

Continue Reading

Tendance

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :