DOSSIER ONA

Le Ministère de la Justice américaine clôt les enquêtes sur Eni

Le Ministère de la Justice américaine clôt les enquêtes sur Eni
Le Ministère de la Justice américaine clôt les enquêtes sur Eni

Le ministère américain de la Justice a clôturé ses enquêtes sur les allégations de corruption du géant pétrolier Eni au Nigeria et en Algérie sans prendre aucune mesure, a annoncé mardi le groupe italien de l’énergie.

Eni, le plus grand producteur étranger de pétrole et de gaz en Afrique, fait actuellement l’objet d’un procès à Milan pour des allégations de corruption liées à l’acquisition d’un gigantesque gisement pétrolifère nigérian en 2011.

Dans cette affaire, Eni et son homologue Royal Dutch Shell sont accusés d’avoir acheté pour environ 1,3 milliard de dollars le champ offshore de l’OLP 245 dans le cadre d’un accord qui a engendré l’un des plus importants scandales de corruption du secteur.

Les procureurs de Milan allèguent qu’environ 1,1 milliard de dollars du total ont été détournés pour payer des politiciens, des hommes d’affaires et des intermédiaires.

Eni et Shell ont nié tout acte répréhensible.

« La décision prise aujourd’hui par le ministère de la Justice confirme les conclusions des conseillers indépendants, qui ont enquêté sur les accusations … qui n’ont également trouvé aucune activité illégale », a déclaré Eni.

Il s’est dit confiant que les accusations portées par les procureurs devant le tribunal de Milan seraient sans fondement.

Eni avait également été impliqué dans une affaire de corruption de longue date impliquant son unité auparavant détenue à 43%, Saipem, sur des pots-de-vin présumés payés en Algérie pour obtenir des contrats.

Un tribunal milanais a acquitté Eni l’année dernière.

Leave a Response