ENERGIE

Le Nigeria s’emploie à transformer le secteur de l’énergie

Le Nigeria s'emploie à transformer le secteur de l'énergie
Le Nigeria s'emploie à transformer le secteur de l'énergie

Mardi, lors de la célébration du 59 e anniversaire de l’ indépendance du Nigéria , SE le président Muhammadu Buhari a promulgué le projet de loi sur l’industrie pétrolière (PIB), qui est contesté et amendé au Parlement nigérian depuis près de deux décennies.

Cette nouvelle fait suite à l’annonce faite par le président du Sénat, Ahmad Lawan, la semaine dernière, selon laquelle le PIB serait adopté avant la fin de 2020.

«Notre industrie pétrolière est presque stagnante; il a longtemps besoin d’une réforme en profondeur. Nos comités liés au pétrole et au gaz devraient donc travailler d’arrache-pied pour prendre la direction de notre détermination à réformer ce secteur vital », a déclaré Lawan.

Le président Buhari a déclaré que l’amendement de la loi sur l’offshore profond et de la loi sur les contrats de partage de production pour les bassins intérieurs serait également adopté afin de garantir que le gouvernement reçoive « une part équitable des revenus pétroliers tout en encourageant les investissements du secteur privé ».

Une fois adopté, le PIB transformera et soutiendra la croissance du secteur pétrolier du pays, en assurant efficacité et transparence, tout en fournissant un cadre réglementaire solide pour l’industrie pétrolière.

En transformant le secteur, le président du Sénat a souligné l’importance de développer un capital humain compétitif et de soutenir les législations.

«Nous devons également nous concentrer sur le développement du capital humain. Il est inévitable que nous devions améliorer les investissements du gouvernement dans l’éducation et la santé si nous voulons créer la masse critique de main-d’œuvre nécessaire à l’économie actuelle fondée sur la connaissance », a-t-il déclaré.

En ce qui concerne le secteur de l’électricité du pays – qui est au cœur des plans de croissance du Nigéria, le président Buhari a partagé la détermination de son gouvernement d’améliorer l’approvisionnement en électricité du pays, reconnaissant le rôle que ce secteur joue dans le développement économique.

«Nous sommes résolus à réformer le secteur de l’électricité. En août de cette année, nous avons lancé l’Initiative présidentielle visant à moderniser le réseau national en trois phases: de cinq gigawatts à sept gigawatts, puis à 11 gigawatts d’ici 2023 et enfin à 25 gigawatts par la suite », a-t-il ajouté. le secteur de l’électricité fait partie d’autres projets d’investissement dans les infrastructures relevant du Fonds présidentiel de développement des infrastructures.

Leave a Response