EVENEMENTS

Le Sénégal lance un tour de licence

Le Sénégal lance un tour de licence
Le Sénégal lance un tour de licence

Le Sénégal a lancé sa licence autour de la conférence de la Semaine africaine du pétrole en Afrique du Sud (AOW), bien qu’il soit critiqué par une entreprise pour avoir proposé un bloc controversé.

Le ministre sénégalais du Pétrole et de l’Énergie, Mouhamadou Makhtar Cissé, a officiellement ouvert le processus d’adjudication de 12 blocs au Sénégal. Il y aura des tournées de suivi à Houston et à Londres, avant de se terminer lors du Sommet du bassin de MSGBC en janvier 2020. À ce stade, les entreprises pourront soumettre des offres au cours des six prochains mois et se clôtureront à la fin du mois de juillet.

Pour Cisse, il y a deux objectifs pour le tour de licence. Faire de nouvelles découvertes et améliorer le sort du peuple sénégalais. Le ministre a ensuite souligné l’importance de la transparence et d’une gestion saine.

À la suite de la conférence de Cissé, les représentants sénégalais Joseph Medou et Papa Samba Bâ ont fait des présentations sur le contenu local et le gaz, a indiqué le ministère dans une déclaration. Il a pris note des réactions positives et de plusieurs demandes de réunions émanant d’entreprises sur les opportunités offertes par le pays.

Cisse a déjà eu des entretiens avec ExxonMobil et CNOOC International Ltd, poursuit le communiqué.

Bien que les entreprises aient manifesté leur intérêt pour les opportunités qui se présentent, une déclaration de PetroNor s’est opposée à l’inclusion du bloc Sénégal Offshore Sud Profond (SOSP) dans l’offre. La société a acquis African Petroleum dans le cadre d’un contrat conclu en août.

African Petroleum travaille sur un dossier d’arbitrage relatif au bloc SOSP, dans lequel il revendique une participation de 90%. PetroNor a déclaré avoir réservé ses droits sur la participation dans le bloc et que l’offre ne constituait pas une mise à jour du dossier d’arbitrage. La société « attend avec impatience le règlement de la question par le biais de voies d’arbitrage indépendantes ou d’un accord de règlement satisfaisant dans l’intérêt de toutes les parties ». Jens Pace, PDG de PetroNor, était auparavant PDG d’African Petroleum.

L’entreprise publique sénégalaise Petrosen avait annoncé un appel d’offres pour le SOSP – et un bloc adjacent moins profond – en 2018.

Le pays a également attribué le bloc Ruffisque Offshore Profond (ROP) à Total en mai 2017. African Petroleum a également revendiqué une participation de 90% dans ce bloc. La société française a foré le puits d’exploration Jamm 1X sur le bloc, mais des rapports suggèrent qu’il s’agissait d’une découverte non commerciale.

Leave a Response