ACTUALITE

Le Soudan du Sud continuera à faire couler le pétrole, l’industrie est la «colle qui lie» les deux nations


Le Soudan du Sud continuera à faire couler le pétrole, l'industrie est la «colle qui lie» les deux nations

Le Soudan du Sud continuera à faire couler le pétrole, l'industrie est la «colle qui lie» les deux nations


Le ministre du Pétrole du Sud-Soudan, Ezekiel Lol Gatkuoth, a appelé à la poursuite de la collaboration dans l’industrie pétrolière entre le Soudan et le Sud-Soudan, alors que Khartoum est en pleine tourmente politique.

« La bouée de sauvetage et l’épine dorsale des économies du Soudan du Sud et du Soudan doivent rester solides, en dépit de changements politiques importants en République du Soudan », a déclaré le ministre.

Le Soudan du Sud exporte tout son pétrole brut produit par pipeline de Hegleig et Paloch à Khartoum, puis à Port-Soudan pour être exporté. Depuis la signature d’un accord de paix historique en 2018, le Soudan et le Soudan du Sud collaborent pour acheminer fournitures et travailleurs de l’autre côté de la frontière afin de remettre en état les champs pétrolifères du Sud-Soudan. Les champs, endommagés pendant et après le conflit de 2013, reprennent maintenant la production.

«Les économies et les peuples du Soudan et du Sud-Soudan partagent un destin commun. Le flux de pétrole est vital pour les peuples des deux pays et restera ininterrompu », a déclaré le ministre. «Nous appelons à une approche méthodique et mesurée pour faire en sorte que l’industrie continue à se développer, que nos citoyens puissent compter sur l’emploi de l’industrie pétrolière et que nos pays puissent continuer à dépendre de cette ressource. C’est la super colle qui lie nos destins communs et assure un progrès pacifique ensemble. « 

Les travaux en cours sur les champs pétrolifères Al-Nar, Al-Toor, Manga et Tharjiath devraient se poursuivre à la vitesse actuelle afin de respecter l’échéance du 27 avril pour le pompage du premier pétrole des puits réhabilités. Les travailleurs du secteur pétrolier sont actuellement déployés pour inspecter le flux de pétrole le long du tracé de l’oléoduc et seront protégés tout au long du trajet, des champs pétrolifères au terminal d’exportation et pendant le transit, a-t-il ajouté.

Les blocs 3 et 7 du Sud-Soudan produisent 134 000 barils par jour (bpj) et les blocs 1, 2 et 4, 34 000 bpj de pétrole brut. La République du Sud-Soudan produit aujourd’hui 168 000 barils par jour.

Leave a Response