L’Égypte signe Exxon et Chevron pour un programme d’exploration offshore

Le ministre égyptien du Pétrole, Tarek al-Molla, a annoncé vendredi que neuf nouveaux accords, évalués

Le ministre égyptien du Pétrole, Tarek al-Molla, a annoncé vendredi que neuf nouveaux accords, évalués à plus d’un milliard de dollars américains, avaient été signés avec des sociétés locales et internationales pour l’exploration du pétrole et du gaz naturel.

Les travaux d’exploration auront lieu dans les régions de l’est et de l’ouest de la mer Méditerranée et des eaux régionales de la mer Rouge avec six grandes entreprises pour le forage de 17 puits, a ajouté al-Molla dans un communiqué.

«L’Égypte cherche à attirer de nouveaux investissements internationaux dans les activités d’exploration gazière et pétrolière et à conclure des accords avec de grandes entreprises en priorité», a-t-il ajouté.

Il a noté que le développement de nombreux éléments des accords pétroliers a beaucoup contribué à renforcer la compétitivité de l’Égypte en tant que destination attractive pour les investissements dans un contexte économique stable et de réformes.

Les neuf accords font partie de 12 nouveaux accords ciblés depuis mars 2020 avec un investissement minimum estimé à 1,4 milliard de dollars US pour le forage de 23 puits, dont neuf au large de la Méditerranée et trois en mer Rouge, le ministre du Pétrole ajoutée.

Les neuf accords signés comprenaient Exxon Mobil Corporation et Chevron Corporation des États-Unis et la société française Total et South Valley Egyptian Petroleum Holding Company.

Exit mobile version