EVENEMENTS

L’OPEP et son homologue gazier GECF signent un protocole d’accord pour renforcer leur coopération

L'OPEP et son homologue gazier GECF signent un protocole d'accord pour renforcer leur coopération
L'OPEP et son homologue gazier GECF signent un protocole d'accord pour renforcer leur coopération

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et le Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) ont signé un protocole d’accord visant à renforcer la coopération dans le domaine de la recherche et le partage des meilleures pratiques.

Le secrétaire général de l’OPEP, Mohammad Sanusi Barkindo, et son homologue du GECF, Yury Sentyurin, ont signé le protocole d’accord lors du forum de la Semaine russe de l’énergie à Moscou.

«Nous sommes impatients d’utiliser le cadre que nous avons signé aujourd’hui dans notre protocole d’accord pour approfondir les discussions, ainsi que pour entreprendre des travaux et actions communs, dans l’intérêt de nos membres, de l’ensemble du secteur et de l’économie mondiale. Il est généralement admis que le pétrole et le gaz continueront d’être le combustible de choix dans un avenir proche. En fait, la plupart des projections confirment que le pétrole et le gaz continueront de dominer le panier énergétique », a déclaré Barkindo.

Selon une déclaration conjointe de l’OPEP et du GECF, l’objectif du protocole d’accord est d’établir et de renforcer la coopération afin de mener des activités et de partager des expériences, des points de vue, des informations et des pratiques optimales dans des domaines d’intérêt mutuel.

Les domaines de coopération comprennent la surveillance, l’analyse, la modélisation et la prévision du marché de l’énergie, ainsi que des études de marché portant sur le marché de l’énergie couvrant le court, le moyen et le long terme, ainsi que leurs méthodologies. Les deux organisations coopéreront également en ce qui concerne les données et statistiques du marché de l’énergie, les sujets opérationnels relatifs aux données et statistiques, les initiatives énergétiques et les développements visant la durabilité, la responsabilité environnementale et sociale, ainsi que d’autres domaines et questions d’intérêt commun.

En outre, l’OPEP et le GECF peuvent également identifier tout autre moyen approprié de renforcer leur coopération.

Il convient de noter que les secrétaires généraux ont reconnu les nombreux domaines d’intérêt commun des deux organisations lors de leur réunion du 27 février. Cela inclut le fait qu’ils ont de nombreux pays membres en commun.

L’Algérie, la Guinée équatoriale, l’Iran, la Libye, le Nigéria, les Émirats arabes unis et le Venezuela sont membres des deux organisations, tandis que l’Angola et l’Irak, pays membres de l’OPEP, sont également observateurs du GECF.

Leave a Response