Connect with us

ACTUALITE

L’OPEP félicite le Nigeria et huit pays africains pour avoir aidé à stabiliser le marché du pétrole

Published

on

L'OPEP félicite le Nigeria et huit pays africains pour avoir aidé à stabiliser le marché du pétrole

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a déclaré que plus du tiers des 24 pays travaillant actuellement dans un cadre négocié pour réduire la production et les stocks de pétrole et stabiliser les prix sur le marché mondial provenaient d’Afrique.

Il a expliqué que ces pays comprenaient l’Algérie; Angola; la République du Congo; Guinée Équatoriale; Gabon; Libye; Nigeria; Soudan; et le Soudan du Sud, ajoutant qu’ils contribuaient aux efforts de stabilisation du marché pétrolier engagés avec les producteurs de pétrole non membres de l’OPEP conduits par la Fédération de Russie dans le cadre de la « Déclaration de coopération » adoptée en 2016.

S’exprimant lors d’une conférence organisée récemment par l’Organisation africaine des producteurs de pétrole (APPO) en Guinée équatoriale, le secrétaire général de l’OPEP, M. Mohammed Barkindo, a également déclaré que l’entente reconnaissait la nécessité de réduire davantage les stocks de pétrole, en dépit de certains progrès encourageants découlant de leurs observations. l’accord de réduire leurs niveaux de production pour rééquilibrer le marché.

«Quand je regarde la ‘Déclaration de coopération’, je suis très heureux de dire que plus du tiers des 24 participants viennent d’Afrique: l’Algérie; Angola; la République du Congo; Guinée Équatoriale; Gabon; Libye; Nigeria; Soudan; et Soudan du Sud.

«En outre, la moitié des membres de l’OPEP proviennent de ce continent africain. Cela souligne le rôle vital que joue ce grand continent au sein de l’OPEP, de la « Déclaration de coopération » et de l’industrie pétrolière mondiale « , a déclaré Barkindo.

Il a expliqué qu’en termes de pétrole, l’Afrique dispose d’environ 130 milliards de barils de réserves prouvées de pétrole brut; il a noté une augmentation d’environ 50% depuis la fin du siècle dernier. «Et en termes de réserves de gaz naturel prouvées, ce chiffre dépasse 15 000 milliards de mètres cubes standard, un nombre qui a plus que doublé depuis le milieu des années 1980.

« C’est une preuve irréfutable du potentiel pétrolier de l’Afrique, des opportunités passionnantes et abondantes et du rôle que cette industrie peut jouer pour générer un développement économique et une prospérité extraordinaires sur le continent », a-t-il ajouté tout en appelant les pays du continent à se alliances pour tirer le meilleur parti de leurs ressources en hydrocarbures. 
S’agissant du marché pétrolier, Barkindo a déclaré que l’OPEP avait reconnu les incertitudes critiques pesant sur le marché mondial du pétrole tout au long de 2019 et avait insisté sur la responsabilité partagée de tous les pays participants dans la « Déclaration de coopération » pour préserver la stabilité du marché. et prévenir la récurrence de tout déséquilibre du marché.

Il a expliqué que: «Chaque pays comprend l’importance de se conformer pleinement et en temps voulu à leurs ajustements volontaires de la production en vertu des décisions de la 175e réunion de la Conférence de l’OPEP et de la 5e réunion ministérielle de l’OPEP et des pays non membres de l’OPEP, les 6 et 7 décembre 2018. .

«Les niveaux globaux de conformité aux nouveaux ajustements de production volontaires ont atteint près de 90% pour le mois de février 2019, contre 83% au mois de janvier. Nous nous attendons à ce qu’ils s’améliorent davantage dans les mois à venir.

«Nous avons constaté une nette amélioration des conditions de marché au 1T19, comparé aux turbulences et à la volatilité du 4T18, alors que le marché évolue progressivement vers un État plus équilibré, mais nous continuons de penser que nous devons encore réduire les niveaux des stocks. »

Selon lui, «nous reconnaissons également le fait que des risques sous-jacents subsistent, tels que les négociations commerciales en cours, les développements de la politique monétaire, ainsi que des défis géopolitiques de plus en plus complexes et des préoccupations liées au changement climatique.

«De plus, nous devons assister à une nouvelle accélération des investissements dans l’industrie, en particulier pour les projets à cycle long. Nous devons nous rappeler que les dépenses d’exploration et de production ont fortement chuté de 27% en 2015 et 2016 et n’ont augmenté que de 8% en 2017 et 2018. »

Il a ajouté que c’est pour ces raisons que le cartel et ses partenaires ont continué à adopter une approche très mesurée à travers la « Déclaration de coopération », en déclarant: « Nous examinons les perspectives économiques et du marché, et nous écoutons les consommateurs et autres parties prenantes. . « 

«La« déclaration »ne concerne pas le court terme. Nous nous concentrons sur la continuité; nous sommes inébranlables et inébranlables; nous avons des objectifs à long terme. « Cela a été illustré à Bakou par de nouvelles déclarations de soutien des pays participants en faveur d’une plate-forme intergouvernementale permanente au titre de la Charte de la coopération entre pays producteurs de pétrole », a-t-il ajouté.

ACTUALITE

Somalie : Sterling Energy obtient une prolongation du contrat de service public

Published

on

By

Somalie : Sterling Energy obtient une prolongation du contrat de service public

Sterling Energy a annoncé que le gouvernement de la République du Somaliland avait accordé une prolongation continue de la période actuelle de l’accord de partage de la production d’Odewayne («PSA»).

Les dates d’expiration des périodes d’exploration pertinentes dans le cadre du PSA sont désormais les suivantes:

  • Troisième période: 2 novembre 2020;
  • Quatrième période (facultatif): 2 mai 2022;
  • Cinquième période (facultatif): 2 mai 2023; et
  • Sixième période (facultatif): 2 mai 2024.

Les obligations de travail minimales pour les périodes d’exploration restent inchangées: (i) l’acquisition de 500 km de données sismiques 2D au cours de la troisième période; et (ii) l’acquisition de 1 000 km de données sismiques 2D et d’un puits d’exploration au cours de la quatrième période.

Sterling détient une participation de 34% dans le PSA et sera prise en charge par Genel (participation de 50% et exploitant) pour couvrir les coûts de toutes les activités d’exploration au cours des troisième et quatrième périodes de la PSA.

David Marshall, président-directeur général de la société, a déclaré:

«Nous souhaitons remercier le gouvernement de la République du Somaliland et Genel d’avoir accepté de poursuivre cette extension. Sterling continue d’aider l’opérateur lors du retraitement de l’ensemble de données sismiques 2D complètes et nous espérons recevoir les livrables finaux au quatrième trimestre 2019. ‘

Le bloc Odewayne couvre une très grande surface (environ 22 000 km 2) à la côte sud-ouest du Somaliland, adjacente à la frontière avec l’Éthiopie. Le PSC couvre le bloc SL6 et une partie des blocs SL7 et SL10.

Continue Reading

ACTUALITE

Gabon : Vaalco lance sa campagne de forage au large

Published

on

By

Gabon : Vaalco lance sa campagne de forage au large

Vaalco Energy a commencé sa campagne de forage 2019/2020 et construit le puits de forage d’évaluation Etame 9P sur le champ d’Etame, au large du Gabon.

Le mois dernier, Vaalco avait annoncé qu’il commencerait sa campagne de forage au Gabon en septembre , à l’aide de la plate-forme auto-élévatrice Topaz Driller.

Vaalco a indiqué dans une mise à jour du vendredi 13 septembre que le forage du puits d’évaluation du puits Etame 9P devrait durer environ quatre semaines, après quoi la société commencera à forer le puits de développement Etame 9H destiné au réservoir Gamba.

Selon la société, l’objectif du puits d’évaluation d’Etame 9P est de tester les réservoirs de Dentale situés sous le champ d’Etame. La société estime qu’il pourrait y avoir jusqu’à 4,6 millions de barils bruts de pétrole récupérable dans les réservoirs de Dentale situés sous le champ d’Etame.

Si ces ressources sont présentes dans la Dentale, la société devra forer des puits supplémentaires pour exploiter ces réservoirs.

Comme indiqué précédemment, Vaalco a confié à la plate-forme de forage auto – élévatrice Topaz, propriété de Vantage Drilling, l’ exécution de la campagne de forage 2019/2020, qui comprendra deux puits de forage d’évaluation et jusqu’à trois puits de développement.

Cary Bounds , directeur général de la société, a déclaré: «Nous sommes entrés dans la première phase de notre stratégie de croissance en commençant par le puits d’évaluation d’Etame 9P, où nous cherchons à réduire les risques liés aux ressources importantes de la formation de Dentale en vue d’une exploitation future. Opportunités. Les ressources que nous ciblons ont été identifiées dans des réservoirs pétrolifères de Dentale rencontrés dans des puits forés sous le réservoir de Gamba dans le champ d’Etame. Le puits d’évaluation d’Etame 9P représente la première des nombreuses opportunités pour lesquelles nous essayons de créer une valeur substantielle pour nos actionnaires en convertissant les ressources en réserves de manière rentable. « 

Vaalco réaffirme ses objectifs de production 

Sur la base des volumes de production réels enregistrés à ce jour au troisième trimestre de 2019, la société réaffirme ses prévisions de production antérieures et prévoit une production du troisième trimestre de 2019 comprise entre 3 000 et 3 300 barils de pétrole par jour (BOPD), nette et annuelle. La production de 2019 devrait se situer entre 3 300 et 3 900 BOPD, nette.

Au début du mois de septembre 2019, la pompe électrique submersible (ESP) s’est rompue dans le puits Etame 10H après avoir fonctionné pendant 4,5 ans. Avant la défaillance de l’ESP, le puits produisait environ 200 BOPD, nets pour Vaalco.

Vaalco étudie diverses options rentables disponibles pour remplacer le système d’extraction, notamment l’utilisation de l’appareil de forage Vantage pour effectuer un reconditionnement. La société ne prévoit pas que la perte de production causée par le puits Etame 10H changera les prévisions de production du troisième trimestre de 2019 ou de l’année 2019. En définissant sa gamme de guidage de production, la société prend en compte des événements imprévus, tels que des problèmes mécaniques, ainsi que le calendrier et les résultats de la campagne de forage 2019/2020.

La société a également signé des accords définitifs pour finaliser l’accord de principe annoncé précédemment avec les propriétaires de la coentreprise Etame, afin de résoudre les constatations des audits précédents pour les périodes 2007 à 2016, pour un montant net de 4,4 millions de dollars destiné à Vaalco. L’accord prévoit des procédures pour minimiser les risques de réclamations d’audit futures. Comme la société a comptabilisé le montant du règlement à hauteur de 4,4 millions de dollars dans les états financiers du deuxième trimestre de 2019, aucun autre ajustement n’est prévu.

Continue Reading

ACTUALITE

La Côte d’Ivoire lance lundi un Prix de l’innovation dans le secteur des hydrocarbures

Published

on

By

La Côte d’Ivoire lance lundi un Prix de l’innovation dans le secteur des hydrocarbures

La Côte d’Ivoire s’est dotée d’un Prix de l’innovation pour les secteurs hydrocarbures et pétrole dont la première édition sera lancée, lundi à Abidjan, par le ministre du Pétrole, de l’énergie et des énergies renouvelables, Abdourahmane Cissé.Ce Prix qui sera remis le 19 décembre prochain vise à encourager, soutenir et valoriser l’innovation technologique pour le bien-être des populations ivoiriennes dans un contexte de mise en œuvre du Programme social du gouvernement (PS-Gouv).

Il concerne le volet des hydrocarbures doté d’une enveloppe de 10 millions FCFA pour le lauréat et le volet énergie doté également d’une enveloppe de 10 millions FCFA pour le lauréat. En outre, les lauréats bénéficieront d’un accompagnement qui permettra de mieux les coacher.

Le lancement de ce Prix concrétisera la mise en œuvre des recommandations du séminaire organisé, à Yamoussoukro, les 15 et 16 juillet 2019 par le ministère du Pétrole, de l’énergie et des énergies renouvelables.

Ces assises sanctionnées par douze mesures fortes, avaient en effet recommandé, d’encourager et d’aider à l’émergence d’une nouvelle génération de chercheurs et jeunes prodiges ivoiriens dans les secteurs du pétrole et de l’énergie.

A ce propos, le séminaire avait retenu la création d’un « Prix innovation pétrole et énergie » avec pour but de récompenser et financer les projets innovants, conçus et développés par les Ivoiriens dans lesdits secteurs.

Continue Reading

Tendance

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :