DOSSIER ONA

L’OPEP prolonge les coupes dans la production de pétrole jusqu’à fin juillet

L'OPEP prolonge les coupes dans la production de pétrole jusqu'à fin juillet
L'OPEP prolonge les coupes dans la production de pétrole jusqu'à fin juillet

Les pays de l’ OPEP et les autres pays exportateurs de pétrole brut (OPEP +) ont convenu, lors de la 11e réunion ministérielle de l’OPEP et des pays non membres de l’OPEP , de prolonger les réductions record de la production de pétrole jusqu’à fin juillet.

La réunion a réaffirmé l’engagement continu des pays producteurs participants dans la «Déclaration de coopération» (DoC) en faveur d’un marché stable, de l’intérêt mutuel des pays producteurs, de l’approvisionnement efficace, économique et sûr des consommateurs et d’un juste retour sur le capital investi. .

La réunion a accueilli l’Équateur, l’Indonésie, la Trinité-et-Tobago en qualité d’observateurs.

La réunion a rappelé la décision prise par tous les pays participants au DoC lors de la 10e (extraordinaire) réunion ministérielle de l’OPEP et non-OPEP du 12 avril 2020 d’ajuster la production globale de pétrole brut à la baisse.

La réunion a noté des ajustements supplémentaires de l’Arabie saoudite (1 mb / j); les EAU (100 tb / j); Le Koweït (80 tb / j) et Oman (10-15 tb / j) en juin; les annonces d’ajustements volontaires de plusieurs pays, comme la Norvège et le Canada; ainsi que diverses déclarations des compagnies pétrolières révisant les plans de production à la baisse et fermant l’approvisionnement.

La réunion a souligné comment les ajustements de la production en mai, parallèlement à l’émergence de nombreuses économies après les blocages dus à la pandémie de COVID-19, ont aidé à recueillir des signes provisoires d’une reprise de l’économie mondiale et du marché pétrolier.

Cependant, la réunion a souligné qu’il était vital que les participants au DoC, et tous les principaux producteurs, restent pleinement attachés aux efforts visant à équilibrer et à stabiliser le marché. À cet égard, il a été noté que la demande mondiale de pétrole devrait encore se contracter d’environ 9 mb / j pour l’ensemble de 2020.

Au vu des fondamentaux actuels, et suite à l’accord intervenu lors de la 179ème réunion de la Conférence de l’OPEP, tous les pays participants:

  1. A reconfirmé les dispositions existantes dans le cadre de l’accord d’avril.
  2. Souscrit au concept de compensation par les pays qui n’ont pas pu atteindre la pleine conformité (100%) en mai et juin, avec la volonté de l’adapter en juillet, août et septembre, en plus de leur ajustement de production déjà convenu pour ces mois .
  3. A accepté l’option de prolonger d’un mois la première phase des ajustements de production relatifs aux mois de mai et juin.
  4. Reconnu que la continuité de l’accord actuel dépend de la réalisation des éléments 1 et 2 ci-dessus.
  5. Est convenu sans dissidence que la mise en œuvre intégrale et en temps voulu de l’accord demeure inviolable, sur la base des cinq éléments clés, et a approuvé la «Déclaration sur la déclaration de coopération», qui est annexée au présent communiqué de presse.

La réunion a également appelé tous les principaux producteurs de pétrole à contribuer proportionnellement à la stabilisation du marché pétrolier, en tenant compte des efforts substantiels consentis par l’OPEP et les pays non membres de l’OPEP du DoC.

Afin d’observer la mise en œuvre juste, opportune et équitable de ce qui précède, le Comité ministériel mixte de suivi (JMMC) a été invité à examiner de près les conditions générales du marché de l’énergie et les facteurs connexes, les niveaux de production de pétrole et les niveaux de conformité avec le DoC, assisté par le Comité technique mixte (JTC) et le Secrétariat de l’OPEP. Le JMMC se réunira mensuellement jusqu’en décembre 2020 à cette fin, le prochain JMMC étant fixé au 18 juin 2020.

La réunion a décidé qu’une réunion ministérielle de l’OPEP et non-OPEP se tiendrait également à Vienne, en Autriche, le 1er décembre 2020.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :