Maroc : NNPC fournira du gaz à l’usine d’Akwa Ibom

Maroc : NNPC fournira du gaz à l'usine d'Akwa Ibom

Des responsables nigérians de l'énergie se sont rendus au Maroc pour manifester leur soutien

Des responsables nigérians de l’énergie se sont rendus au Maroc pour manifester leur soutien à une usine d’ammoniac dans l’État d’Akwa Ibom.

La Nigerian National Petroleum Corp. (NNPC) s’est engagée à fournir du gaz à l’usine d’ammoniac.

Il utilisera le gaz nigérian et le phosphate marocain pour produire 750 000 tonnes par an d’ammoniac et 1 million de tonnes par an d’engrais phosphatés. NNPC s’attend à ce que la production démarre d’ici 2025.

Le ministre nigérian des Ressources pétrolières, Timipre Sylva, et le chef de la NNPC, Mele Kyari, ont visité OCP Afrique au Maroc pour signaler leur soutien. La visite nigériane se poursuivra jusqu’au 6 mars.

La délégation nigériane et OCP Afrique ont signé un certain nombre d’accords à l’Université Mohamed VI.

Des engagements

Un protocole d’accord (MoU) s’engage dans une deuxième phase de l’Initiative présidentielle nigériane sur les engrais.

OCP Afrique et la Nigerian Sovereign Investment Authority (NSIA) ont convenu de créer une joint-venture pour développer le plan ammoniac et engrais au Nigeria.

NNPC a signé un protocole d’accord en vertu duquel elle a accepté «d’évaluer l’opportunité d’un investissement en capital» dans la coentreprise. Cela couvrait également les approvisionnements en gaz.

OCP Africa, Mobil Producing Nigeria (MPN), NNPC, Gas Aggregation Co. of Nigeria (GACN) et NSIA sont parvenus à un accord-cadre sur l’approvisionnement en gaz.

Enfin, OCP Afrique, NSIA et le gouvernement d’Akwa Ibom ont signé un protocole d’accord sur l’acquisition de terres et les projets de développement.

Le plan engrais vise à sécuriser l’approvisionnement des agriculteurs nigérians et à développer les liens d’OCP avec l’industrie gazière.

Le président nigérian Muhammadu Buhari a eu une conversation téléphonique avec le roi Mohammed VI à la fin du mois de janvier.

Le Maroc a déclaré que les deux parties “ont exprimé leur détermination commune à mener dans les meilleurs délais les projets stratégiques entre les deux pays, en particulier le gazoduc Nigéria-Maroc et la création d’une usine de production d’engrais au Nigéria”.

Le roi du Maroc s’est rendu au Nigéria en décembre 2016. Buhari s’est rendu au Maroc en juin 2018.

Alors que l’usine d’engrais semble faire des progrès, les perspectives d’un gazoduc Nigéria-Maroc restent sombres.

Exit mobile version