Connect with us

EVENEMENTS

Nigeria : Amy Jadesimi remporte le titre de « Femme leader dans le secteur du pétrole et du gaz »

Published

on

Nigeria : Amy Jadesimi remporte le titre de "Femme leader dans le secteur du pétrole et du gaz"

La Directrice exécutive de la base logistique de l’offshore profond (Lagol) de Lagos (LADOL) a reçu le 2019 Petroleum Industry Award, organisé par le Foreign Investment Network (FIN) et le ministère nigérian des Ressources pétrolières, lors de la deuxième édition du Sommet international de l’industrie pétrolière. Nigeria, qui vient de se terminer à Abuja.

AMY JADESIMI

Selon les organisateurs, ce prix reconnaît le travail remarquable d’Amy Jadesimi dans le secteur du pétrole et du gaz et pour le développement du secteur maritime en Afrique.

Elle a également été reconnue comme directrice exécutive et première dirigeante de la première zone économique spéciale industrielle durable de l’Afrique; Membre du conseil consultatif international de Price’s Trust International; Commissaire fondateur de la Commission entreprise et développement durable; et vice-président du conseil d’administration du Global Maritime Forum.

Amy Jadesimi, 43 ans, est titulaire d’un diplôme en physiologie de l’Université d’Oxford et d’un doctorat en médecine de la même université.

Après avoir obtenu son diplôme, elle a rejoint Goldman Sachs International à Londres au sein de la division Investment Banking, spécialisée dans le financement des entreprises et les fusions et acquisitions. Elle a ensuite rejoint la Stanford Business School, où elle a obtenu son MBA en administration des affaires.

Pendant ses études à Stanford, Amy Jadesimi a effectué un stage chez Brait Private Equity à Johannesburg, en Afrique du Sud, où elle a travaillé en tant que gestionnaire de transactions dans le secteur du capital investissement. Après avoir obtenu son diplôme d’école de commerce, elle a déménagé au Nigéria, où elle a créé un cabinet de conseil financier avant de rejoindre l’équipe de direction de LiLe (société mère de LADOL) en tant que directrice générale.

Amy Jadesimi est membre du conseil consultatif du Rapport sur le développement humain pour l’Afrique du Programme des Nations Unies pour le développement.

En 2013, elle a été nommée jeune dirigeante mondiale du Forum économique mondial et talent émergente du Forum des femmes pour l’économie et la société. Amy Jadesimi est membre fondateur de la Commission du développement durable, annoncée en janvier 2016 lors du Forum économique mondial de Davos.

Lagos Deep Offshore Logistics (LADOL) est une zone économique spéciale construite sur une île désaffectée du port d’Apapa, à l’entrée du port de Lagos, au Nigéria, qui a débuté en 2000. La zone franche est une base pour les grands projets industriels. attirer des entreprises du secteur du pétrole et du gaz.

En janvier 2019, LADOL a célébré une étape importante avec l’arrivée d’Egina, un immense navire flottant de stockage et de déchargement (FPSO) appartenant au géant pétrolier français Total.

Selon Amy Jadesimi, PDG de LADOL, il s’agit du plus grand projet de ce type au monde, et du premier FPSO fabriqué et intégré en Afrique, ainsi que du plus grand navire jamais atterri au Nigeria, démontrant ainsi que le plus complexe des projets industriels mondiaux peuvent être développés au Nigeria.

LADOL indique que les sociétés implantées sur son territoire ont des coûts d’exploitation jusqu’à 50% inférieurs à ceux situés en dehors de la zone, ce qui est particulièrement intéressant ces dernières années, lorsque les prix du pétrole étaient relativement bas.

Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

EVENEMENTS

Pétrole : au Cap, réunion au sommet des plus grands pays producteurs du Continent

Published

on

By

Pétrole : au Cap, réunion au sommet des plus grands pays producteurs du Continent
A l’occasion de la Semaine africaine du pétrole qui aura lieu au Cap en Afrique du Sud du 4 au 8 novembre 2019, 17 ministres de plus grands pays africains producteurs d’énergie vont se retrouver pour discuter de l’avenir de l’industrie de l’énergie.

L’avenir de l’industrie de l’énergie sera au cœur d’une conférence entre 17 ministres des plus grands pays producteurs d’énergie en Afrique. La rencontre qui aura lieu en marge du sommet de la semaine africaine du pétrole permettra aux participants d’évoquer les stratégies nationales, la compétitivité souveraine, l’octroi de licences et la finalisation des appels d’offres. L’objectif est également, indique un communiqué, de créer des partenariats pour les secteurs énergétiques de ces pays.

«Compte tenu des pressions croissantes exercées sur les États souverains pour qu’ils mettent en place des environnements d’exploitation attrayants, les ministres présenteront en détail leurs stratégies en matière d’hydrocarbures à plus de 1 500 cadres supérieurs de l’ensemble de la chaîne de valeur amont, y compris les CPN, les CPI, les opérateurs indépendants, la communauté des géosciences, les entreprises de service, les EPC et le monde financier», précisent les organisateurs de la Semaine africaine du pétrole. La même source ajoute qu’à cette grande conférence, des pays comme le Nigeria (premier producteur de pétrole sur le continent africain), la Guinée équatoriale, la Tunisie et le Tchad, seront présents.

Présence confirmée pour le Nigeria, la Guinée équatoriale et l’Ouganda

D’après le même communiqué, le Nigeria sera représenté par son ministre d’État chargé des ressources pétrolières, Emmanuel Ibe Kachikwu. Sa présence reste stratégique vu le statut de son pays. Le Nigeria a également d’importantes réserves de gaz pour le développement, attirant l’intérêt d’opérateurs locaux -dont Oando- qui sponsorisent la Semaine africaine du pétrole de cette année. A ce sommet, le ministre d’Etat fera une mise à jour sur les projets d’exploration et les développements politiques les plus intéressants du Nigeria.

Aux côtés du responsable nigérians, seront également présents le ministre tunisien de l’Energie, Slim Feriani, le ministre ougandais de l’Energie et du développement minéral, Irene Muloni, et le ministre équato-guinéen des Mines, de l’industrie et de l’énergie, Gabriel Mbaga.

Continue Reading

EVENEMENTS

AOP 2019 annonce son thème… #MakeEnergyWork

Published

on

By

AOP 2019 annonce son thème... #MakeEnergyWork

La conférence officielle du ministère de l’Énergie d’Afrique du Sud, la conférence phare de l’Afrique Oil & Power (AOP), rentre au Cap les 9 et 11 octobre, avec plus de 20 ministres du pétrole et de l’énergie qui s’exprimeront sur le thème #MakeEnergyWork.

Plateforme unique adoptant une approche intégrée du pétrole, du gaz et de l’électricité et de la croissance économique, l’AOP suscite de vives discussions alors que l’Afrique voit des avancées considérables dans son secteur de l’électricité et se prépare à développer des découvertes historiques de pétrole et de gaz. Sous le thème #MakeEnergyWork , AOP 2019 montrera comment le pétrole, le gaz et l’électricité peuvent générer de meilleures opportunités pour les populations des pays africains et stimuler une croissance économique durable.

En 2018, le secteur pétrolier et gazier africain affichait un taux de production de 8,1 millions de bpj, une production de gaz de 7 500 milliards de pieds cubes et des exportations de GNL de 41 millions de tonnes par an (10% de plus qu’en 2017), principalement en provenance du Nigéria, de l’Algérie, Egypte et Guinée Equatoriale. Des rondes de licences pour le pétrole et le gaz ont été lancées dans 16 pays.

Le taux d’électrification en Afrique est de 43%. Malgré les progrès importants réalisés dans les zones rurales, cela met en évidence la possibilité restée de construire et de financer des infrastructures énergétiques permettant de fournir de l’électricité à 600 millions de personnes. Les énergies renouvelables sont très prometteuses, en particulier en Afrique du Sud. Le programme d’approvisionnement des producteurs d’électricité indépendants des énergies renouvelables a jusqu’à présent permis l’acquisition de plus de 100 projets IPP. En huit ans, le programme a créé 38 701 emplois à temps plein et généré plus de 14 milliards de dollars d’investissements dans le secteur privé en Afrique du Sud, selon le ministre de l’Énergie, Jeff Radebe.

«Depuis notre création, Africa Oil & Power est une plate-forme permettant de créer des alliances et de faciliter les accords qui font progresser les secteurs et les économies d’énergie africains», a déclaré Guillaume Doane, PDG d’Africa Oil & Power. «Les opportunités offertes par le pétrole, le gaz et l’électricité, sous toutes leurs formes, sont essentielles aux discussions sur la manière de développer les économies africaines, de maximiser la valeur dans le pays et de préparer les populations à l’évolution des marchés du travail. L’énergie est au centre de toutes les discussions sur la croissance et la transformation économiques en Afrique, c’est pourquoi le thème #MakeEnergyWork est si passionnant. « 

Lors de la conférence et de l’exposition de cette année 2019, Africa Oil & Power accueillera 1 200 délégués pendant trois jours, avec plus de 20 ministres et dignitaires devant s’exprimer sur la scène principale. Un hall d’exposition agrandi accueillera des pavillons dédiés au secteur de l’énergie, à la technologie et à la numérisation, aux énergies renouvelables, au pétrole et au gaz, et plus encore.

En 2018, la conférence de Africa Oil & Power au Cap a accueilli des ministres et des délégations ministérielles d’Afrique du Sud, du Sud-Soudan, du Congo-Brazzaville, de Somalie, de Guinée équatoriale, de Gambie, de Côte d’Ivoire, du Sénégal et de Zambie, ainsi que les secrétaires généraux de l’OPEP, L’Organisation africaine des producteurs de pétrole, le Forum international de l’énergie et le Forum des pays exportateurs de gaz. Au cours de trois jours, près de 100 orateurs et intervenants ont abordé le thème des coalitions énergétiques devant des délégués de tout le continent.

En savoir plus sur l’événement phare d’Africa Oil & Power 2019 et réserver votre place sur www.aop2019.com

Continue Reading

EVENEMENTS

17e Edition SIEPA Sénégal 2019 / Salon International sur le pétrole et le gaz : Plus de 500 participants attendus…

Published

on

By

17e Edition SIEPA Sénégal 2019 / Salon International sur le pétrole et le gaz : Plus de 500 participants attendus…

SIEPA est un regroupement de toutes les parties prenantes du secteur de l’énergie, y compris les administrations, les ministères, les entreprises publiques et privées, des experts, professeurs et étudiants.

L’édition précédente avait attiré plus de 300 participants à travers le monde. Ainsi, l’objectif de cette prochaine édition est d’atteindre 500 participants locaux et internationaux, issus du Sénégal, de l’Afrique de l’ouest et du monde qui se déroulera du 11 au 12 juin 2019 au niveau de l’hôtel King Fahd Palace à Dakar.

La conférence SIEPA servira de plateforme internationale de discussion pour débattre du développement régional des industries de l’énergie et du pétrole dans le but de permettre aux personnes de tirer pleinement partie des ressources naturelles du pays.

À en croire, Moussa Faye, le directeur de AME Trade Sénégal, pour les entreprises déjà inscrites, il s’agit : de Pétrosen, la SAR, Oryx Énergie, la commission de régulation du secteur de l’électricité, Ora Bank, etc…

Cette rencontre permettra aussi aux sociétés leaders du secteur de l’énergie et du pétrole de bénéficier d’un riche espace d’exposition de (02) deux jours de leur savoir-faire technologique et humain.

Continue Reading
Advertisement
Advertisement

Tendance

%d blogueurs aiment cette page :