Accueil ACTUALITÉ Sénégal – Contenu local dans les projets : 3862 emplois générés en 2021

Sénégal – Contenu local dans les projets : 3862 emplois générés en 2021

par admin
Sénégal - Contenu local dans les projets : 3862 emplois générés en 2021

Dans le cadre du développement des projets gazier (Gta) et pétrolier (Sangomar), ainsi que la rénovation de la Société africaine de raffinage (Sar), 3862 emplois ont été générés en 2021.

Les projets pétrolier et gazier commencent à générer du contenu local. Après avoir exploité les rapports d’exécution de contenu local des compagnies pétrolières et gazières concernant l’exercice de l’année 2021, le Secrétariat technique du Comité national de suivi du contenu local (St-Cnscl) a dénombré 3862 emplois générés. Pour ce qui concerne les formations, 55 mille 648 heures ont été dispensées. En termes de parts de marchés gagnées par des entreprises locales, le St-Cnscl a comptabilisé plus de 218 milliards de francs Cfa au cours de l’année 2021.

S’agissant de la contribution des entreprises évoluant dans la chaîne de valeur aux enjeux du développement durable, 2,5 milliards de francs Cfa ont été investis dans des projets sociaux pour le bien-être des populations, selon Mor Ndiaye Mbaye. Le Secrétaire technique du Comité national de suivi du contenu local intervenait la semaine dernière, lors d’un atelier d’information et de partage avec la presse économique, sur l’état d’avancement des projets pétrolier Sangomar et gazier Grand Tortue Ahmeyim (Gta).

Lesquels projets avancent à grands pas, si l’on se fie aux présentations des différents techniciens de Petrosen. Pour le développement du champ gazier Gta, ils ont fait état d’un niveau d’exécution de 83%. Quant au projet pétrolier Sangomar, il est exécuté à plus de 60%.

Des niveaux de réalisation jugés satisfaisants par la ministre du Pétrole et des énergies, Aïssatou Sophie Gladima, qui présidait l’ouverture officielle des travaux. Le premier baril de pétrole du gisement de Sangomar, opéré par Woodside avec des réserves estimées à environ 630 millions de barils, est attendu dans le dernier trimestre de l’année 2023, avec une projection de 100 mille barils par jour lors de la première phase d’exploitation. En ce qui concerne le projet Gta, situé à la frontière entre le Sénégal et la Mauritanie dont le développement est assuré par Bp, une fois opérationnelle, la plateforme produira 2,5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié par an, les ressources totales en gaz du champ étant estimées à environ 15 trillions de pieds cubes.

De ces deux projets, rappellent les collaborateurs de Mme Gladima, «le Sénégal attend d’importantes ressources financières. D’ailleurs, celles-ci ont déjà fait l’objet d’une loi de répartition votée par l’Assemblée nationale, avec des principes directeurs clairement définis comme la budgétisation intégrale des recettes issues du pétrole et du gaz et la mise en place d’un fonds intergénérationnel pour prendre en compte les générations futures».

Par Dailigué FAYE

You may also like

A Propos

Or Noir Africa continue de fournir des informations opportunes et une analyse approfondie des événements qui façonnent cette région passionnante de l’Afrique

Meilleurs Articles

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

fr_FR