Sénégal : Le FONSISD signe une JDA pour un réseau national de pipelines

Le Fonds souverain du Sénégal pour les investissements stratégiques (FONSIS) et son partenaire Sénégal Gas Network (SGN) ont signé jeudi dernier

Le Fonds souverain du Sénégal pour les investissements stratégiques (FONSIS) et son partenaire Sénégal Gas Network (SGN) ont signé jeudi dernier un accord de développement conjoint avec West African Energy (WAE) et Africa Finance Corporation (AFC), faisant progresser le développement d’un réseau national de gazoducs.

L’accord réunit les deux partenaires pour la phase de développement du projet d’infrastructure de transport par pipeline actuellement réalisé par SGN. Créée conjointement en novembre 2019 par la compagnie pétrolière nationale sénégalaise Petrosen, la compagnie nationale Senelec et FONSIS, SGN a pour objectif de développer et de gérer un réseau de gazoducs qui transporte le gaz sénégalais des sites de production aux utilisateurs finaux.

La cérémonie de signature a été suivie par Samuel Amete Sarr, directeur général de WAE; Samaila Zubairu, présidente et chef de la direction de l’AFC; Amadou Wadda, directeur principal de l’AFC, développement de projets et solutions techniques; et Papa Demba Diallo, directeur général de FONSIS.

«Ce type de projet accélère la transition énergétique et crée des emplois pour les jeunes», a déclaré Zubairu. «L’AFC est prête à soutenir davantage SGN avec une contribution de 245 millions de dollars et à collaborer avec FONSIS sur d’autres projets de numérisation et de développement d’infrastructures.»

Le champ d’application de l’accord comprend une gamme d’activités de développement, de la conception technique d’entrée à la clôture financière, ainsi que l’identification de partenaires et de consultants appropriés et l’obtention de financements pour la construction du réseau de canalisations.

«L’AFC a déjà construit des pipelines. Son expertise permettra d’aller vite et bien, afin de livrer le réseau de pipelines à temps », a déclaré Sarr. «Cela diversifiera davantage les sources d’énergie et bénéficiera d’une énergie plus propre et plus économique pour renforcer la compétitivité des entreprises.»

«Cet accord de développement est une étape majeure dans la mise en œuvre de l’écosystème gazier sénégalais et une illustration de la coopération qu’un État peut développer à travers son Fonds souverain avec des partenaires privés nationaux et africains», a noté Diallo.

Exit mobile version