Connect with us

ACTUALITE

Sénégal : Mouhamadou Makhtar Cissé, nouveau Ministre du pétrole et de l’énergie…

Published

on

Sénégal : Mouhamadou Makhtar Cissé, nouveau Ministre du pétrole et de l'énergie...

Mouhamadou Makhtar Cissé, ancien Directeur de la Senelec devient Ministre du Pétrole et de l’énergie. SEM Macky Sall vient de nommer ses nouveaux ministres composés de nouvelles têtes.

Au service de l’Etat depuis dix sept (17) années, Directeur général des Douanes après une Maîtrise en sciences juridiques, option Droit des Affaires, à l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar, a été membre du Barreau de Dakar pendant deux (2) ans avant de réussir au concours d’entrée à l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM).

Après une formation de deux (2) ans, il en est sorti avec le Brevet d’Inspecteur des Douanes, Major de sa promotion.

-Assistant du Coordonnateur général de la Direction générale des Douanes, cumulativement avec ses fonctions de chargé de l’intérim du Chef du Bureau des Affaires Juridiques et du Contentieux ;

-Chargé des poursuites au Bureau des Enquêtes et du Contentieux de la Direction du Renseignement et de la Lutte contre la Fraude.
Mouhamadou Makhtar CISSE sera ensuite nommé Directeur de Cabinet du Ministre de la Pêche du Gouvernement du Sénégal.

A partir de février 2002, sorti comme major du concours d’entrée à l’Inspection générale d’Etat, il ira servir à la Présidence de la République pendant Huit (08) ans.

Monsieur Mouhamadou Makhtar CISSE est en outre titulaire d’un DEA en Droit privé, d’un DEA en science politique et d’un Master en Finance et Gestion publiques.
Chevalier dans l’ordre National du Mérite sénégalais, le nouveau Directeur général a visité une quinzaine de pays.

Depuis sa nomination en juin 2015 comme directeur général de la société nationale de fourniture d’électricité du Sénégal (senelec), Mouhamadou Makhtar Cissé a été jusque là, très avare en paroles. A mettre certainement sur le compte de sa discrétion naturelle. Mais dans la semaine du 22 août 2016, cet ancien pensionnaire du prytanée militaire de Saint-Louis a dû aller aux fronts.

D’abord, pour s’enquérir de la situation sur le site de Thiès qui abrite le poste transformateur qui a explosé dans la nuit du dimanche 19 août au lundi 22 août plongeant plusieurs régions du Sénégal (Dakar, Rufisque, Mbour et Thiès) dans un black out total. Il est aussi descendu sur le terrain pour parler avec les Sénégalais, s’excuser et surtout, rassurer.

Sept mois après sa nomination, le technocrate avait déjà décliné sa feuille de route : assurer une bonne qualité de service et faire du client un roi ! Makhtar Cissé demande ainsi à son personnel d’accorder des délais supplémentaires aux consommateurs pour le paiement de leur facture.

Auparavant, en juillet 2015, soit moins d’un mois après sa prise de fonction, il se retrousse les manches et se met au travail. Direction, la Mauritanie pour y négocier une hausse du nombre de mégawatts qu’elle fournit au Sénégal ; il obtient le double. Pour développer la capacité de production de la société, Makhtar Cissé dégage dix projets.

Bientôt, il va accumuler 20 ans au service de l’administration sénégalaise. D’aucuns pensent que c’est bien lui l’homme de situation, l’homme capable de redresser la boîte. Avec un CV comme le sien, et des résultats avérés notamment lorsqu’il dirigeait la douane, personne ne doute de ses compétences à trouver la solution au problème chronique des coupures d’électricité au Sénégal. Et pourtant, très peu de gens s’attendaient à le voir débarquer à la Senelec, en remplacement de Pape Dieng. Il faut le dire : sa nomination a été une surprise. Car juste avant, Makhtar Cissé occupait un poste bien plus stratégique, celui de directeur de cabinet du président Macky Sall. De ministre délégué chargé du plan à directeur de société, certains y voient une sanction ! Voici la réponse ironique du principal concerné : « je suis un soldat au service de la nation et de son chef. Je rappelle que je suis inspecteur général d’Etat donc je suis sous l’autorité directe du président de la république qui m’emploie où il veut. Je suis sous ordre je n’ai pas le choix ! S’il me demandait d’aller garder la frontière entre Dagana et la Mauritanie, j’irai ».

Aux côtés de Macky Sall depuis son accession au pouvoir en 2012, Makhtar Cissé a jusqu’ici, fait ses preuves. Imprégné de la rigueur des enfants de troupe, il fournit des résultats et aime relever des défis même si ses costumes bon chic bon genre, semblent dire le contraire.

Si beaucoup estiment que c’est avec sa nomination en tant que ministre du Budget qu’il découvre la présidence, M. Cissé a été Directeur de Cabinet du ministre de la Pêche, Oumar Sarr, sous le premier gouvernement d’Abdoulaye Wade, avant de servir à la Présidence pendant 8 ans comme Inspecteur général d’Etat. Il revient aujourd’hui aux côtés du Chef de l’Etat comme Directeur de Cabinet. Une nomination qui montre une fois de plus que les performances en politique ne sont aussi indispensables qu’on le pense.

Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

ACTUALITE

Le Cameroun a conclu “plus de 20 contrats pétroliers” avec le Code pétrolier de 1999 (SNH)

Published

on

By

Le Cameroun a conclu “plus de 20 contrats pétroliers” avec le Code pétrolier de 1999 (SNH)

Une version révisée dudit Code a été adoptée par le Parlement camerounais, réuni en session ordinaire du 12 mars au 10 avril, en vue de donner “plus de mesures incitatives pour soutenir les programmes de travail des compagnies pétrolières et gazières”

L’Assemblée nationale et le Sénat camerounais ont adopté – lors de leur récente session ordinaire tenue du 12 mars au 10 avril à Yaoundé – un projet de loi portant Code pétrolier. Le document devrait maintenant être promulgué par le chef de l’Etat en vue de remplacer l’ancien Code pétrolier, qui date du 22 décembre 1999.

Avec le Code pétrolier de 1999, “le Cameroun a pu conclure plus de 20 contrats pétroliers et attirer d’importants investissements dans le secteur des hydrocarbures”, soutient l’administrateur-directeur général de la Société nationale des hydrocarbures (SNH), Adolphe Moudiki, dans une interview accordée au site du Congrès et exposition Cape VII de l’Organisation des producteurs de pétrole africains (APPO).

Le congrès et exposition CAPE VII a eu lieu à Malabo (Guinée équatoriale), du 03 au 05 avril. Le Cameroun, avec 17 autres pays africains, est membre de l’APPO; organisation fondée en 1987 pour promouvoir la coopération dans le secteur pétrolier entre les pays producteurs de brut sur le continent.

La version révisée du Code pétrolier du Cameroun, en attente de promulgation, prévoit plus de mesures incitatives pour soutenir les programmes de travail des compagnies pétrolières et gazières, d’après la SNH.

“Afin de faire face à la concurrence existante entre les pays pour la promotion de leurs domaines miniers, nous améliorons sans cesse le cadre contractuel et fiscal du secteur des hydrocarbures”, explique l’ADG de la SNH.

Toutes choses qui visent à “promouvoir les opportunités existantes en matière d’exploration et de développement et attirer davantage de sociétés internationales pétrolières et gazières à la compétence reconnue”, ajoute-t-il.

Selon les données publiques de la Société nationale des hydrocarbures, le Cameroun a produit 25,13 millions de barils de pétrole brut et 61 454,28 millions de pieds cubes standard de gaz naturel au courant de l’exercice 2018.

La SNH, entreprise publique, est le bras droit de l’Etat dans la gestion des ressources pétrolières et gazières du domaine minier national.

Continue Reading

ACTUALITE

Nigéria : Les perspectives de croissance du marché global du raffinage pétrolier s’appuient énormément sur la raffinerie de Dangote

Published

on

By

Nigéria : Les perspectives de croissance du marché global du raffinage pétrolier s’appuient énormément sur la raffinerie de Dangote

Dans son rapport sur les perspectives du secteur pétrolier « World Oil Outlook (WOO) », l’organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) s’est dite optimiste face aux perspectives du marché mondial du raffinage d’huile, essentiellement grâce à la raffinerie de l’homme d’affaires nigérian Aliko Dangote (photo).

Cette usine de 650 000 b/j sera l’une des plus importantes du monde et donnera une nouvelle dimension au commerce de produits pétroliers au Nigeria et sur le marché régional. L’OPEP a déclaré que l’achèvement du projet en 2020 réduirait les importations de produits pétroliers en Afrique de l’Ouest.

« Ce qui devrait se produire, en particulier en Afrique de l’Ouest, c’est une réduction des besoins et des opportunités d’importation de produits », explique le document.

Le cartel s’attend aussi à voir la capacité de raffinage installée de ses membres bondir, ce qui est important dans les échanges sur le marché. « Les perspectives pétrolières mondiales laissent entendre qu’en Afrique, de nouveaux projets pourraient améliorer quelque peu la situation de la capacité globale de raffinage », a indiqué le document.

Actuellement, la production mondiale totale de pétrole est en moyenne de 80,622 millions de barils par jour. L’OPEP en compte pour 44% seulement, notamment en raison de la faible capacité de traitement de ses membres africains. Mais l’organisation reste confiante, car des travaux de réhabilitation des raffineries existantes ont démarré au Nigeria.

Dans son document, l’OPEP a également fait allusion à une cinquantaine de projets de raffinage en Afrique qui, s’ils étaient tous opérationnels, ajouteraient près de 5 millions b/j de nouvelles capacités de raffinage sur le continent.

La raffinerie de Dangote entre en service l’année prochaine.

Continue Reading

ACTUALITE

Sénégal – Mauritanie : Black & Veatch va procéder à la conversion FLNG sur Grand Tortue Ahmeyim

Published

on

By

Sénégal - Mauritanie : Black & Veatch va procéder à la conversion FLNG sur Grand Tortue Ahmeyim

Black & Veatch, un des leaders mondiaux des solutions de dessus de gaz naturel liquéfié flottant (FLNG), a annoncé avoir reçu un avis de départ complet de son opérateur, BP, du projet Grand Tortue Ahmeyim (GTA).

Après avoir reçu un avis limité en décembre 2018, préalablement à une décision d’investissement finale (FID), Black & Veatch et Keppel Shipyard Limited collaboreront pour convertir le méthanier Golar LNG, appartenant à Golar LNG. Cette annonce s’inscrit dans les développements de la première phase du projet GTA de BP pour lequel le FID a été annoncé fin décembre 2018.

Les chefs de projet de Gimi s’appuieront sur le succès du navire Hilli Episeyo FLNG, également propriété de Golar LNG, qui était la toute première conversion d’un méthanier en une usine de liquéfaction de gaz naturel en état de fonctionnement. Hilli Episeyo produit actuellement du GNL au large du Cameroun.

Black & Veatch apportera son expertise mondiale au projet, y compris sa technologie brevetée de liquéfaction PRICO.

Bob Germinder, vice-président principal et directeur général de Floating Oil & Gas Solutions, a déclaré: «Les coûts plus bas et très prévisibles des projets construits dans un environnement de chantier naval contrôlé constituent un autre avantage crucial offert par FLNG. Cet avis de mise en œuvre souligne la position de Black & Veatch en tant que partenaire de confiance des entreprises souhaitant répondre à la demande mondiale de GNL. »

Continue Reading
Advertisement
Advertisement

Tendance

%d blogueurs aiment cette page :