Connect with us

ACTUALITE

Tanzanie – Ouganda : Magufuli exhorte Museveni à « renoncer aux gains à court terme » dans son différend avec Tullow

Published

on

Tanzanie - Ouganda : Magufuli exhorte Museveni à « renoncer aux gains à court terme » dans son différend avec Tullow

Le Président John Magufuli a demandé à son homologue ougandais Yoweri Museveni de revenir sur sa décision, dans le dossier de l’annulation de l’accord de cession des parts de Tullow Oil à Total et CNOOC. Les deux responsables se sont rencontrés lors du forum d’affaires Tanzanie-Ouganda à Dar-es-Salaam.

Il y a deux semaines, le gouvernement ougandais a annulé l’accord, car il n’a pas réussi à obtenir un consensus avec Tullow Oil, concernant le traitement fiscal de la transaction.

Cette annulation de l’accord a entrainé la suspension du projet d’oléoduc entre l’Ouganda et la Tanzanie. Le projet de 3,55 milliards de dollars devait être exécuté et exploité par Total.

« Nous sommes en retard et les questions fiscales retardent le projet », a fait remarquer Magufuli à Museveni. Et d’ajouter : « nous devons renoncer aux gains à court terme en matière de taxation des compagnies pétrolières et nous concentrer sur les bénéfices à long terme. Faisons le pipeline et créons des emplois ».

La construction du pipeline devrait permettre la création de près de 10 000 emplois. Si le projet aboutit, il s’agira du plus long oléoduc chauffé du monde avec 1 445 km.

ACTUALITE

Algérie : Approvisionnement en GNL, par gazoduc en Méditerranée, signature d’accords entre SONATRACH et ENGIE

Published

on

By

Algérie : Approvisionnement en GNL, par gazoduc en Méditerranée, signature d’accords entre SONATRACH et ENGIE

La compagnie algérienne des hydrocarbures SONATRACH et le groupe énergétique français ENGIE ont conclu des accords moyen-long termes portant sur la vente et l’achat de gaz naturel liquéfié et de gaz par gazoduc.

Les parties représentées respectivement par M. Ahmed MAZIGHI Vice-Président de SONATRACH en charge de l’Activité Commercialisation et M. Edouard NEVIASKI, Directeur Business Unit Global Energy Management, ont procédé à la signature des accords en présence de M. Kamel Eddine CHIKHI, Président Directeur Général de SONATRACH et de M. Pierre CHAREYRE Directeur Général Adjoint du groupe ENGIE.

A travers ces accords, les deux parties confirment et consolident le partenariat de long terme. SONATRACH livrera des volumes de gaz naturel sous forme de gaz gazeux en entrée du gazoduc Transméditerranéen, ainsi que du gaz naturel liquéfié (GNL) notamment au terminal méthanier de Fos Tonkin, situé en France.

Ces accords permettront de sécuriser un débouché pour le gaz algérien sur son marché naturel, qui est dans le contexte actuel de concurrence accrue entre les différentes sources d’approvisionnement, l’un des marchés les plus valorisants.

A propos de Sonatrach

SONATRACH est la Société nationale algérienne pour la recherche, la production, le transport, la transformation et la commercialisation des hydrocarbures.
SONATRACH est un acteur majeur au service de la satisfaction de la demande domestique en énergie. Première compagnie d’hydrocarbures en Afrique, SONATRACH est aussi un important fournisseur d’énergie dans le monde.

A propos d’ENGIE

ENGIE est un groupe mondial de l’énergie et des services, qui repose sur trois métiers clés : la production d’électricité bas carbone, notamment à partir de gaz naturel et d’énergies renouvelables, les infrastructures énergétiques et les solutions clients.

Portés par notre ambition de contribuer à un progrès harmonieux, nous relevons les grands défis mondiaux comme la lutte contre le réchauffement climatique, l’accès à l’énergie pour tous, ou la mobilité, et proposons à nos clients particuliers, entreprises et collectivités des solutions de production d’énergie et des services qui réconcilient intérêts individuels et enjeux collectifs.

Continue Reading

ACTUALITE

Ghana : Yinson dans le cadre d’un contrat de refinancement FPSO de 800 millions de dollars

Published

on

By

Ghana : Yinson dans le cadre d'un contrat de refinancement FPSO de 800 millions de dollars

Yinson, fournisseur malais de FPSO, a conclu un accord de refinancement de 800 millions de dollars avec 13 banques.

Yinson a déclaré mardi que l’accord avait été conclu avec des banques mondiales et locales pour refinancer son FPSO John Ayekum Kufuor. Le FPSO opère actuellement dans le bloc OCTP, au large du Ghana, affrété par l’Italien Eni.

«Le refinancement permet à Yinson de bénéficier de taux d’intérêt plus bas tout en libérant des capitaux à investir dans de futurs projets», a déclaré Yinson.

Yinson a signé l’accord de refinancement avec les banques suivantes: CIMB Bank, Clifford Capital, Crédit Industriel et Commercial, DBS Bank, Banque coréenne de développement, Maybank Investment Bank, MUFG Bank, Natixis, Société bancaire chinoise d’ outre-mer  , Société générale, Sumitomo Mitsui Banking Corporation , Standard Chartered, United Overseas Bank.

Le directeur de la stratégie du groupe Yinson, Daniel Bong, a déclaré que l’accord avait été sursouscrit de plus de 45% – une indication du soutien important que Yinson recevait de la communauté financière.

«Cet accord est un exercice novateur de vélocité capital qui, à notre avis, améliorera encore les rendements du projet. Le fait que cet accord soit sursouscrit témoigne de la confiance que le marché bancaire a pour Yinson, pour maintenir un temps de disponibilité élevé et pour la qualité de notre actif pour les 12 prochaines années », a-t-il déclaré.

Continue Reading

ACTUALITE

L’Algérie adopte une nouvelle loi sur les hydrocarbures

Published

on

By

L'Algérie adopte une nouvelle loi sur les hydrocarbures

L’Algérie a approuvé une nouvelle loi sur les hydrocarbures visant à attirer les investissements étrangers dans son secteur pétrolier et gazier.

La loi sur les hydrocarbures a été élaborée en collaboration avec cinq grandes sociétés pétrolières internationales opérant en Algérie.

L’Algérie dépend des hydrocarbures, qui représentent 40% des recettes publiques et 95,6% de ses exportations. Soutenue par la Sonatrach, une entreprise publique, la nouvelle loi intervient à un moment où le pays a besoin d’une activité accrue dans ses réserves et ses champs d’exploration.

L’approbation de la nouvelle loi a été annoncée deux jours après que Sonatrach a nommé un nouveau PDG, Chikhi Kamel-Eddine, dont les principales priorités sont d’accroître les réserves d’hydrocarbures de l’Algérie et de stimuler ses exportations de pétrole et de gaz.

Le secteur des hydrocarbures du pays est confronté à une baisse de la production des anciens champs pétrolifères, à une augmentation de la demande de gaz naturel et à un climat d’investissement qui a un impact négatif sur les activités d’exploration et de production. L’Algérie al’intention de maintenir sa formule de participation étrangère pour les projets pétroliers et gaziers, dans laquelle Sonatrach continuera à détenir 51% du capital.

Le ministre algérien de l’Énergie, SE Mohamed Arkab, se joindra à d’autres ministres lors du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF) le 27 novembre 2019 en Guinée équatoriale. Le GECF présentera le deuxième séminaire international sur le gaz à la salle de conférence internationale de Sipopo dans le cadre du cinquième sommet des chefs d’État et de gouvernement du GECF.

Continue Reading

Tendance

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :