ACTUALITE

Tanzanie : Tazama sollicite un prêt pour moderniser l’ensemble de son pipeline

Tanzanie : Tazama sollicite un prêt pour moderniser l'ensemble de son pipeline
Tanzanie : Tazama sollicite un prêt pour moderniser l'ensemble de son pipeline

La Zambie Mafuta (Tazama) Pipeline sollicite un prêt de 400 millions de dollars américains (plus de 920 milliards / -) pour améliorer le diamètre total du tuyau à 12 pouces.

L’oléoduc de Tazama, qui s’étend sur plus de 1700 kilomètres de Dar es Salaam, en Tanzanie, à Ndola, en Zambie, a des tronçons de huit pouces et d’autres de 12 pouces limitant sa capacité de pompage.

Le directeur régional de Tazama en Tanzanie, Abraham Saunyama, a déclaré que le fait d’avoir différents diamètres le long du pipeline entrave la capacité de pompage.

« Ce que nous voulons, c’est que l’ensemble du pipeline de Dar à Ndola mesure 12 pouces pour augmenter les performances du pipeline », a déclaré M. Saunyama à ‘Daily News’ dans une interview au cours du week-end.

La capacité de pompage actuelle du pipeline est actuellement de 60%, soit 2 millions de litres par jour, après la mise à niveau, le volume atteindra 95%.

Le directeur régional a déclaré que Tazama était capable de payer le prêt et qu’un certain nombre d’établissements de crédit se sont manifestés.

« Nous sommes capables de payer lentement et un certain nombre d’institutions se sont manifestées et veulent nous accorder le prêt », a déclaré M. Saunyama.

Il a dit qu’une fois le fonds obtenu, il faudra 18 mois pour terminer la mise à niveau en utilisant des experts internes.

« Ce que nous voulons, ce sont des équipements [et le fonds], qui sont importés et le reste est [une question de] couper ici un gros tuyau là-bas », a déclaré M. Saunyama.

Le pipeline Tazama a commencé à fonctionner en 1968 et a été conçu pour pomper du diesel, mais a été changé deux ans plus tard lorsque l’on a cherché à importer du brut au lieu de produits raffinés.

Cependant, M. Saunyama a déclaré qu’ils voulaient recommencer à pomper des produits raffinés car le pipeline est polyvalent.

«Nous voulons recommencer à pomper du diesel… car il s’agit de nettoyer le système lors du changement de produits», a-t-il déclaré.

Il y a deux ans, l’entreprise a remplacé les 28 unités de pompage le long du pipeline au coût de 5,2 millions de dollars américains par station.

Tazama est détenue conjointement par la Zambie avec 66,7% et la Tanzanie avec 33,3% du capital social.

La société a été créée dans le but de transporter à bas prix du pétrole brut ou ses produits pétroliers du port de Dar es Salaam vers la Zambie enclavée.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :