Accueil ANALYSES Sénégal : Voici les raisons de la hausse des prix de l’essence et de l’électricité

Sénégal : Voici les raisons de la hausse des prix de l’essence et de l’électricité

par admin
Sénégal : Voici les raisons de la hausse des prix de l'essence et de l’électricité

Dans sa livraison de ce vendredi 6 janvier 2022, “Bès Bi”, un quotidien sénégalais du groupe Emédia, évoque une hausse des prix des hydrocarbures et de l’électricité décidée par le gouvernement. Cette augmentation sera confirmée par la nouvelle grille tarifaire des prix dans le secteur qui sera publiée, ajoute le journal du groupe Emedia. En effet, le gouvernement va revoir les coûts dans le secteur des hydrocarbures. Si la bonbonne de gaz va être épargnée, l’essence et le gasoil connaîtront chacun une hausse de 100 francs. Pour l’électricité, la hausse ne s’appliquera pas à la tranche sociale (jusqu’à 150 kwts), tout le contraire des autres tranches souligne la source.

La hausse va entrer en vigueur demain samedi 7 janvier, à partir de 18 heures. Avant, le gouvernement va s’expliquer par le biais du ministère du Pétrole et des Énergies.

Pour rappel, dans son adresse à la nation, le 31 décembre, le chef de l’État, Macky Sall avait garanti « la mobilisation de plus de 450 milliards au titre des subventions des produits alimentaires et énergétiques. »

« Depuis quelques années, l’Etat a supporté le surcoût pour maintenir la structure des prix telle qu’elle est. Il a beaucoup de mal à respecter cet engagement parce qu’il fait supporter le surcoût aux exploitants en promettant de payer le surplus. Aujourd’hui, l’Etat ne parvient plus à payer et doit des dizaines de milliards aux exploitants », déclare la source au journal Bes Bi.

Principale raison de cette hausse, une baisse des subventions dans le secteur de l’énergie. Pour rappel, en 2022, face à l’impact de la guerre en Ukraine, le gouvernement avait pris d’importantes mesures et de manière concertée avec tous les acteurs, pour faire baisser les prix des produits de consommation courante.

Pape Malick Ndour : “L’Etat a assez fait d’effort dans le secteur…”

Selon Pape Malick Ndour, ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de l’Entrepreneuriat : « il était nécessaire, notamment pour concrétiser “la politique du président de la République en faveur des couches vulnérables”, d’effectuer des réajustements. “il nous faut dégager des marges budgétaires pour financer toute cette politique sociale et de ce point de vue, je pense qu’il serait normal de laisser l’Etat souffler un peu en appliquant une partie de la vérité des prix concernant les produits des hydrocarbures et de l’Energie qui ont connu des hausses exponentielles sur le marché mondial. Le Président a annoncé dans son discours un ajustement ciblé des prix de l’énergie ; il faut que les acteurs le comprennent ainsi et essayent, avec le gouvernement, de trouver les moyens de réussir le ciblage. »

“Malgré la conjoncture économique mondiale, c’est près de 750 milliards de subventions que l’Etat a accordés rien que pour le secteur de l’énergie ; et durant toute l’année 2022, les prix de l’électricité et du carburant ont été maintenus à des niveaux assez bas par rapport à la vérité des prix. Tout cela pour éviter aux ménages les effets pervers de l’inflation qui grèvent leur pouvoir d’achat”

Ministre Pape Malick Ndour.

Abdou Karim Fofana : “L’augmentation est justifiée…”

Abdou Karim Fofana, le ministre du Commerce a justifié la nouvelle grille tarifaire qui sera publiée et mise en vigueur à partir de demain à 18h, comme l’a indiqué le journal du groupe Emedia. « On a pensé que les personnes avec des véhicules au diesel sont les plus nécessiteuses et ont le plus besoin de subventions. Mais on a découvert dans les statistiques que 52% des véhicules au diesel sont des véhicules de plus de 11 chevaux, donc des 4X4. Est-ce qu’on doit subventionner celui qui a une petite voiture au même titre que celui qui a une 4X4 ? », s’interroge Abdou Karim Fofana.

D’après le porte-parole du gouvernement, “la subvention continue jusqu’à présent”. M. Fofana précise : « Quand vous achetez aujourd’hui un litre de gasoil, vous payez 655 francs, l’Etat paie 400 et quelques francs. Demain (samedi), vous allez payer 700 et quelques francs et l’Etat va payer 300 francs. Donc, la subvention continue, elle est plus ajustée. » Toutefois, le ministre annonce un dispositif spécial pour les boulangers les fabricants de glace et les transporteurs.

« Tout cela sera discuté la semaine prochaine »

Abdou Karim Fofana

Pour l’électricité, la tranche sociale (jusqu’à 150 kwts) sera épargnée selon le ministre du Commerce. « La réalité des prix n’est pas appliquée. Si elle était appliquée, le prix du gasoil serait à 1000 et quelques francs. Le prix du carburant serait à 1400 et les personnes qui ont des revenus modestes avec peu d’électricité auraient payé plus », conclut-il.

You may also like

A Propos

Or Noir Africa continue de fournir des informations opportunes et une analyse approfondie des événements qui façonnent cette région passionnante de l’Afrique

Meilleurs Articles

Newsletter

Subscribe my Newsletter for new blog posts, tips & new photos. Let's stay updated!

fr_FR